Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Parera, le spécialiste gersois de la cartographie de réseaux, mise sur la modélisation 3D

Spécialisé dans la cartographie et les systèmes d'information géographiques dédiés aux gestionnaires de réseaux, collectivités locales et gestionnaires de parcs immobiliers, le groupe gersois Parera investit dans nouveaux outils d'acquisition de données et de modélisation 3D et maintient le cap sur la croissance.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Parera, le spécialiste gersois de la cartographie de réseaux, mise sur la modélisation 3D
Avec PCRS Cloud, le groupe gersois Parera se dote de nouveaux moyens de modélisation 3D des réseaux. © Parera

Malgré le contexte de la crise économique liée à la pandémie du Covid-19, le groupe Parera continue à créer des emplois et maintient le cap sur la croissance.

Spécialisée dans les domaines de la topographie, de la cartographie et des systèmes d'information géographiques au service des gestionnaires de réseaux, des collectivités locales et des gestionnaires de parcs immobiliers, la société gersoise mise sur l'innovation technologique et le digital pour conforter ses positions et développer ses parts de marché en France et à l'international.

Coup sur coup, Parera vient de signer un partenariat avec la startup parisienne WiseBim, spécialisée dans l'IA (Intelligence Artificielle) et le BIM (Building Information Modeling) et de décrocher un financement dans le cadre de France Relance pour accompagner la mise en œuvre d'un nouveau projet.

De nouveaux moyens de modélisation 3D pour les réseaux
Le projet, baptisé "PCRS Cloud" (Plan Corps de Rue Simplifié), va permettre à Parera de muscler ses moyens de modélisation 3D des réseaux à la fois terrestres et souterrains, avec la mise à disposition des relevés sur un Cloud dédié. Concrètement, il s'agit d'équiper un véhicule à la fois d'un Lidar en toiture pour de l'acquisition de données terrestres avec photogrammétrie aérienne et vue immersive à 360° et d'un géoradar installé sur une remorque adaptée pour une saisie des données souterraines (jusqu'à 4 mètres de profondeur), par impulsion magnétique.
 


Jacques Cettolo, président du groupe gersois Parera (680 salariés, dont 180 dans le Gers)


"L'objectif est d'acquérir toutes les données aériennes et souterraines pour l'ensemble des réseaux, en un seul passage de véhicule et sans perturbation pour les usagers, puisque cela ne nécessite pas de bloquer la circulation", souligne Jacques Cettolo, président de Parera. L'ensemble des données seront alors traitées et mises à disposition sur la nouvelle plateforme Cloud. La commune gersoise de L'Isle-Jourdain, où est implantée le siège de l'entreprise, servira de site pilote, avant un déploiement à grande échelle. PCRS Cloud va mobiliser 1,3 million d'euros d'investissement et sera soutenu à hauteur de 586 000 euros par l'Etat, au titre du "Territoire d'Industries intercommunal Gers – Tarn-et-Garonne".

Partenariat avec WiseBIM pour accélérer sur le BIM
En parallèle, le groupe gersois vient de se rapprocher de WiseBIM, pour offrir à ses clients gestionnaires de patrimoines immobiliers de nouveaux services de modélisation 3D. Basées sur l'IA, les solutions de la startup parisienne, créée en 2017, facilitent et accélèrent la génération de maquettes numériques BIM interopérables à partir des données existantes.

"Grâce à la technologie de WiseBIM, nous pouvons dorénavant générer des jumeaux numériques en 3D, sur la base de plans 2D ou de relevés sur site", explique Jacques Cettolo. Depuis quelques années, le groupe gersois est en pleine mutation digitale. "Nos métiers évoluent et nous sommes devenus des spécialistes de la donnée, avec une expertise technique dans les réseaux, ce qui nous a permis d'élargir nos compétences sur l'ensemble de la chaine de valeurs, des études jusqu'à la maintenance, en passant par l'installation, l'assistance à maîtrise d'ouvrage et la formation", insiste le dirigeant.

40 emplois supplémentaires par an attendus pour les cinq prochaines années
Une stratégie qui porte ses fruits. Depuis sa reprise en 2015 par Jacques Cettolo, la société a vu son chiffre d'affaires multiplié par 3 et ses effectifs passer de 140 salariés début 2015 à 680 début 2021. A partir de sa base gersoise, l'entreprise s'est déployée en France et à l'international.

Elle travaille pour tous les grands opérateurs de réseaux (télécommunications, électricité, eau, assainissement...), parmi lesquels Enedis, Orange, GRDF, RTE, Veolia, Suez ou SNCF, compte parmi ses clients plus d'une centaine de collectivités locales, dont Toulouse Métropole et la Ville de Paris et de grands bailleurs sociaux (3F Groupe, Lille Métropole Habitat...). La société est implantée à Paris, Clermont-Ferrand, Rennes, Toulouse et Troyes, mais aussi à La Réunion, en Guadeloupe, en Guyane, à La Martinique, ainsi qu'à Madagascar et en Côte d'Ivoire.

Après une légère contraction du chiffre d'affaires en 2020 (31,7 millions d'euros contre 33 millions réalisés en 2019), la société table sur une nouvelle dynamique de croissance. "Nous préparons deux nouvelles implantations en 2021 à Lyon et Marseille et nous comptons renforcer notre présence sur toute l'Afrique de l'Ouest. Nos effectifs devraient continuer à croître d'environ 40 emplois supplémentaires pas an, au moins sur les cinq prochaines années", confie Jacques Cettolo. D'ici 3 à 4 ans, le groupe Parera prévoit de passer le cap des 50 millions d'euros de chiffre d’affaires.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.