Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Paris défie Londres avec le label Fintech

Le pôle de compétitivité Finance Innovation a créé le label Fintech, qui vise à booster les start-up et PME tricolores innovantes de la finance. Cette étiquette, distribuée pour la première fois le 26 mai à 28 entreprises en présence de la secrétaire d'Etat chargée du Numérique Axelle Lemaire, leur donne droit aux conseils de spécialistes du monde de la finance, de l'assurance ou de l'immobilier (banquiers, assureurs, auditeurs, chercheurs…) qui les aideront à trouver leurs premiers clients et à lever des fonds.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Paris défie Londres avec le label Fintech
Paris défie Londres avec le label Fintech © Kenteegardin - Flickr - C.C.

La France veut valoriser ses start-up et PME tricolores innovantes de la fintech (technologie et finance). Objectif : faire de Paris une place financière majeure apte à rivaliser avec sa voisine londonienne. Pour relever ce défi, le pôle de compétitivité Finance Innovation a créé le label Fintech. Il a été remis pour la première fois le 26 mai à 28 entreprises, triées sur le volet parmi 130 candidates.

une centaine de sociétés labellisées en 2015

Ces jeunes et moins jeunes pousses ont travaillé main dans la main avec les membres du jury, composé de 100 spécialistes, e la banque, l'assurance, la gestion d'actifs, le chiffre et conseil, l'économie sociale et solidaire et l'immobilier. L'étude de leurs projets innovants et le développement d'une offre solide avec l'aide de ces experts "a duré entre 6 mois et 2 ans pour les idées les plus complexes", souligne Joëlle Durieux, directrice générale de Finance Innovation. Le pôle de compétitivité a filtré en amont les candidatures pour ne pas noyer ces "hommes et femmes de l'art" sous les dossiers.

Cette opération de labellisation, réalisée en présence de la secrétaire d'Etat au numérique Axelle Lemaire et de Michel Combes, le directeur général d'Alcatel-Lucent, sera renouvelée deux fois par an. D'ici à fin 2015, Finance Innovation compte remettre ce label à une centaine de sociétés. Les entreprises repérées font partie d'un écosystème plus vaste : celui de la French Tech, qui repère et soutient les jeunes pousses françaises à fort potentiel.

Des rendez-vous avec de grands groupes

Après la "remise des diplômes", les start-up et PME récompensées rencontrent, au cours de rendez-vous d'une quinzaine de minutes, de grandes entreprises du monde de la finance, de l'assurance et de l'immobilier (BNP Paribas, Société générale, Maïf…) pour leur présenter leurs produits ou services. Une journée de conseil avec les partenaires de cette opération (Alma Consulting, Monte Cristo Consulting…) est également offerte aux sociétés étiquetées du label Fintech . L'objectif : les aider à lever des fonds publics ou privés pour s'internationaliser au plus vite et trouver leurs premiers clients.

Pour Axelle Lemaire, ce nouveau label doit faire de Paris une place financière majeure à l'échelle européenne et internationale, au même titre que Londres. La secrétaire d'Etat, élue en 2012 députée de la troisième circonscription des Français établis hors de France en Europe du Nord a vu au cours de sa mandature trop de talents tricolores de la finance traverser la manche et s'installer dans la capitale britannique. "Nous avons d'excellents ingénieurs et pouvons retourner la situation", affirme-t-elle. 

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale