Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Partenariat imminent entre Airbus et Rolls-Royce dans la maintenance prédictive

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

L’avionneur Airbus et le motoriste Rolls-Royce vont se rapprocher dans le segment porteur de la maintenance prédictive auprès des compagnies aériennes.

Partenariat imminent entre Airbus et Rolls-Royce dans la maintenance prédictive
Partenariat imminent entre Airbus et Rolls-Royce dans la maintenance prédictive © H. Goussé - Airbus

Elle est perçue comme la pierre angulaire des services aéronautique du futur. La maintenance prédictive, qui permet d’anticiper les pannes et de réduire le temps d’immobilisation des avions au sol, aiguise les appétits. C’est pour s’imposer dans ce segment florissant qu’Airbus et Rolls-Royce envisagent de se rapprocher.

D’après nos informations, les deux groupes sont en discussion pour élaborer un partenariat concernant l’A350. Il devrait être officialisé dans les prochaines semaines, au plus tôt lors du salon du Bourget, qui se tient du 15 au 21 juin.

Analyse des big data

Pourquoi ce rapprochement ? Pour proposer aux compagnies aériennes une expertise globale de la maintenance prédictive de l’avion : Airbus sera en charge des équipements (systèmes hydrauliques, carburant, air, eau…) et Rolls-Royce du moteur.

L’A350, dernier-né des programmes d’Airbus est le plus à même de faire fructifier ce rapprochement. Bardé de capteurs, il est capable d’enregistrer en vol 400 000 paramètres. De quoi comprendre le comportement de l’avion et, après analyse de ces big data, de procéder aux interventions de maintenance avant même que les pannes ne se déclenchent.

Gros potentiel de croissance

Bonne opération pour Airbus : si les motoristes se sont jeté corps et âmes dans la maintenance prédictive depuis plusieurs années, les avionneurs sont à la traîne. Accaparés par la montée des cadences de production de leurs appareils, Airbus et Boeing ont quelque peu délaissé le développement de ces très lucratifs services.

Aujourd’hui, ils ne représenteraient qu’environ 5% du chiffre d’affaires d’Airbus (40 milliards d’euros), malgré une croissance annuelle de près de 15% ces cinq dernières années. Le rapprochement avec Rolls-Royce permettra peut-être de tirer ce chiffre vers le haut, tout comme l'ambition d'Airbus de généraliser la maintenance prédictive à l'ensemble de la structure de l'avion.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale