Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Parti à la recherche de traces de vie, le rover Perseverance est arrivé sur Mars

Après sept mois de voyage, le rover Perseverance, avec à son bord sept instruments scientifiques, s'est posé dans le cratère Jezero sur la planète rouge. Le dernier véhicule mobile de la Nasa explora cette ancienne région de Mars pour y déchiffrer son histoire géologique à la recherche d'une forme de vie. Il va également collecter des échantillons qui seront rapportés sur Terre.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Parti à la recherche de traces de vie, le rover Perseverance est arrivé sur Mars
Parti à la recherche de traces de vie, le rover Perseverance est arrivé sur Mars © Nasa

La National Aeronautics and Space Administration (NASA) a réussi avec brio à poser le rover Perseverance sur Mars, après avoir parcouru pas moins de 468 millions de kilomètres dans l'espace depuis son lancement le 30 juillet 2020 à bord d'un lanceur Atlas V depuis Cap Canaveral en Floride.

Les "7 minutes de la terreur"
"Atterrissage confirmé", s'est exclamé Swati Mohan, en charge du contrôle des opérations, après les "7 minutes de la terreur" lors desquelles Perseverance est passé d'une vitesse de 20 000 km/h à zéro. L'atterrissage est complètement automatisé puisque Mars est trop éloignée de la Terre pour le faire en temps réel, les communications mettant environ 11 minutes à nous parvenir.

Après une recherche de cinq ans, la Nasa a retenu le cratère Jezero, un bassin d’impact de 45 kilomètres de diamètre qu’une rivière a rempli d’eau liquide il y a 3,5 milliards d’années, comme site d'atterrissage pour la mission Mars 2020. Ce site pourrait avoir préservé des traces fossiles d'une forme de vie. Plus de 60 emplacements avaient été examinés et débattus avec la communauté scientifique.

L'une des premières activités de Perseverance a été de prendre des photographies de son lieu d'atterrissage et de les transmettre à la Terre. "Bonjour le monde. Une première vue de la maison qui sera la mienne pour toujours", a tweeté le compte officiel du rover, accompagné d'une première image.
 

 

Plus 600 jours de mission
La durée de mission du rover a été fixée à deux années martiennes, c'est-à-dire 687 jours terrestres. Elle comprend trois phases :  la vérification des systèmes et déploiement des équipements (90 jours martiens), le test du mini-hélicoptère Ingenuity (30 jours martiens) et les opérations en surface le temps restant. 

Equipé d'une palette d'instruments, Perseverance doit répondre à la question suivante : Mars a-t-elle abrité une ou plusieurs formes de vie ? Pour tenter d'y répondre, il va prélever une quarantaine de carottes de sol et de roches sur des sites sélectionnés. Le résultat de ces prélèvements doit être déposé par le rover sur des emplacements en attendant d'être ramenés sur Terre par une future mission étudiée conjointement par la Nasa et l'Agence spatiale européenne. Le retour sur Terre est prévu pour 2031. 

SuperCam va étudier les roches martiennes
Cet engin d'une tonne est notamment équipé de l'instrument français SuperCam, une version très améliorée de l’instrument ChemCam qui opère à bord du rover Curiosity sur Mars depuis août 2012. Grâce à un rayon laser et un microphone, il va étudier les roches martiennes. Le rover est également équipé d'Ingenuity, un mini-hélicoptère de démonstration qui doit tester le vol sur Mars. 

La mission Mars 2020 doit également préparer l'avenir et notamment les futures missions d'exploration humaine. Ainsi, l'expérience Moxie (Mars Oxygen ISRU Experiment) doit démontrer la possibilité de produire de l'oxygène à partir du dioxyde de carbone, composant majeur de l'atmosphère martienne.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.