Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Partservice fournit les composants électroniques qui n’existent plus

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

L’un des plus petits exposants du Midest a investi une niche originale. Partservice vend des composants électroniques obsolètes, mais indispensables au fonctionnement de nombreux matériels.

Partservice fournit les composants électroniques qui n’existent plus
Partservice fournit les composants électroniques qui n’existent plus

Partservice est l’une des plus petites entreprises présentes sur le Midest. Créé en 1989, ce fournisseur de composants électroniques obsolètes expose pour la première fois. Il ne compte que quatre personnes. "Nous voulons garder une grande réactivité, justifie Thierry Duclau, dirigeant fondateur. C’est l’un de nos points forts. Les clients sont parfois très pressés, car la panne d’un composant peut bloquer une chaîne de production ou immobiliser un appareil."

Tous les secteurs d'activités

Installé depuis peu à Mainvilliers, près de Chartres (Eure-et-Loir), pour disposer d’une plus grande surface qu’en Ile-de-France, Partservice fournit des mémoires, transistors, connecteurs… qui ne sont plus fabriqués aujourd’hui. "La durée de vie moyenne d’un composant est d’environ cinq ans", précise Thierry Duclau. Ses clients sont les industriels qui utilisent leurs matériels sur de longues périodes. L’aéronautique, le militaire et la marine sont particulièrement concernés, mais toutes sortes de secteurs d’activités ont recours à Partservice. Thierry Duclau a déjà dépanné le système d’arrosage des pelouses d’entraînement de Clairefontaine ou des lignes téléphoniques au Togo.

Achats ciblés de sur-stocks

60 000 références ensachées sont stockées sur 600 mètres carrés. Elles sont répertoriées dans une gestion de stocks interfacée avec des bases internationales pour trouver rapidement un composant qui ne serait pas disponible chez Partservice. "Nous achetons des sur-stocks en ciblant certains secteurs, mais pas n’importe où ni n’importe quoi. L’expérience est importante dans ce domaine." Partservice réalise un peu moins d’un million de chiffre d’affaires, pour moitié à l’export. La niche n’est pas large, mais bien occupée.

Patrice Desmedt

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale