Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pas si simple de gérer le boom des datacenters en Ile-de-France...

L’essor attendu des datacenters en Ile-de-France passera nécessairement par une adaptation du réseau de distribution d’électricité.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pas si simple de gérer le boom des datacenters en Ile-de-France...
Pas si simple de gérer le boom des datacenters en Ile-de-France... © Xeni - Flickr - C.C.

Regroupant sur son territoire un tiers des 140 datacenters français, la région Ile-de-France figure parmi les toutes premières concentrations européennes dans ce domaine. Mais face à l’explosion annoncée des besoins, entraînant une augmentation tant du nombre de sites que de leur capacité, se posent des problèmes d’aménagement du territoire francilien, qu’il convient d’anticiper, selon l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme (IAU) d’Ile-de-France.

"A terme il faudra nécessairement s’appuyer sur de nouveaux lieux d’accueil bien identifiés offrant un foncier abordable, répondant aux exigences de sécurité et disposant d’une puissance électrique pré-installée ou mobilisable dans des délais adaptés à la prise de décision d’implantation", avancent les spécialistes de l’IAU Ile-de-France dans une note datée d’avril.

La majorité des datacenters franciliens est concentrée dans Paris intramuros, le quartier de La Défense (Hauts-de-Seine) mais surtout à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) et autour de cette ville. 

 

 

Une nécessaire adaptation du réseau électrique

"Cette concentration trouve aujourd’hui ses limites, les capacités d’accueil se rapprochant de la saturation, tant du point de vue de l’alimentation électrique, que de la disponibilité foncière", écrivent les auteurs de la note.

Déjà s’amorce un redéploiement vers le sud et l’ouest avec des projets réalisés ou en cours, notamment à Vélizy (Yvelines), Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) ou encore Lisses (Essonne).

Le mouvement va se poursuivre mais cette nouvelle demande nécessitera une adaptation du réseau électrique. Ainsi, en 2030, les datacenters devraient représenter un quart de l’augmentation des besoins en énergie du Grand Paris.

ERDF (Electricité Réseau Distribution France) a engagé des travaux, notamment dans les postes-source assurant l’interface entre le réseau de transport et celui de distribution. Cinquante opérations de rénovation et huit nouvelles constructions (sur 160 installations en Ile-de-France) sont prévues. Mais, selon l’IAU, il faudra plus d’ouvrages particuliers pour coller aux besoins spécifiques des datacenters.

Patrick Désavie, en Ile-de-France

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.