Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pasqal, start-up française du quantique, lève 25 millions d'euros

Levée de fonds La start-up française Pasqal a levé 25 millions d'euros en série A pour accélérer la commercialisation de ses processeurs quantiques. Fondée en 2019, la jeune pousse a notamment pu compter sur le Fonds innovation défense du ministère des Armées.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pasqal, start-up française du quantique, lève 25 millions d'euros
Coeur du processeur quantique à atomes neutres © Hervé Boutet

Pasqal a annoncé ce 8 juin 2021 avoir levé 25 millions d'euros dans le cadre d'un financement de série A. Le tour de table a été mené par Quantonation et le Fonds innovation défense, créé par l’Agence de l’innovation de défense et géré par Bpifrance. La pépite française du quantique a également attiré RunA Capital, Daphni, Eni Next ainsi que le Fonds du Conseil européen de l'innovation (EIC).

Atteindre les 1000 qubits
Le financement permettra à la jeune pousse d'accélérer le développement de ses processeurs quantiques et de mettre en place son offre de cloud hybride Quantum Computing as a Service. Pasqal envisage également, suite à ce tour de table, de se déployer à l'international.

Fondée en 2019, Pasqal met au point des processeurs quantiques utilisant des atomes neutres manipulés par laser et qui permettent de réaliser des calculs à la demande avec un haut degré de connectivité et une puissance de calcul conséquente. Elle vante plus de 100 qubits et envisage d'atteindre les 1000 qubits dans les années à venir.

Fort intérêt du ministère des Armées
"Dotée d’une équipe de chercheurs des plus renommés au monde, Pasqal comptera à l’avenir parmi les leaders des calculateurs quantiques", a déclaré Florence Parly, ministre des Armées. La pépite française a pu bénéficier du tout premier investissement du Fonds innovation défense, lancé par le ministère dans une stratégie de développement de l’innovation. La technologie quantique pour la défense et les recherches qui y sont liées peuvent aboutir a des applications "multiples et parfois hautement stratégiques", a ajouté Florence Parly.

Forte de 25 ingénieurs et techniciens, Pasqal a d'ores et déjà un ordinateur quantique en service. Une innovation saluée par le Président Emmanuel Macron. Pasqal a indiqué avoir deux autres ordinateurs en cours de construction. Après avoir signé un partenariat avec Atos, fin 2020, la pépite a été sélectionnée pour équiper dès 2023 le supercalculateur du CEA Joliot-Curie et celui du centre de recherche allemand de Jülich.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.