Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

#PatriotAct à la française ou pas ? Le débat a lieu sur Twitter

Suite à la proposition de la députée UMP Valérie Pécresse de mettre en place une version française du Patriot Act américain (le paquet de mesures voté dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001 et particulièrement critiqué aux Etats-Unis) les réactions ont fusé sur Twitter. Apperçu des échanges.
mis à jour le 13 janvier 2015 à 18H14
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Valérie Pécresse a résumé sa proposition d'un Patriot Act à la française dans un tweet posté par la députée UMP le dimanche 11 janvier :

 

Un autre député UMP, Claude Goasguen, avait déjà évoqué un "Patriot Act" à la française sur France Info la veille :
 

L'ancien ministre de la justice, Robert Badinter, s'est opposé à cette proprosition ce mardi 13 janvier :
 

L'avocat-twittos Maître Eolas indique que les 4 millions de Français qui ont participé aux rassemblements républicains du dimanche 11 janvier seront certainement contre ce type de mesures :

 

Sur France Inter, le géopoliticien et spécialiste des questions de renseignement François Heisbourg rappelle que le Patriot Act n'a pas empêché les attentats de Boston par exemple :

 

 

 

Le patron d'OVH, Octave Klaba, se montre également hostile à cette proposition :
 

La présidente du FN, Marine Le Pen, dit se méfier "de ce type de mesures comme le Patriot Act, qui visent à restreindre nos libertés" :

Lors de ses voeux, le Syntec numérique a indiqué qu'il ferait des propositions pour améliorer la sécurité mais se montre hostile à un "Patriot Act" :

 

Pour le digital champion Gilles Babinet, la démocratie est menacée par de telles propositions :
 

Un twittos a repris une caricature du dessinateur suisse Chappatte pour exprimer son opposition à ce projet :
 

Le fondateur et président de Mozilla Europe, Tristan Nitot, dit non au "Patriot Act" français :

 

Benoît Tabaka, directeur des politiques publiques de Google France, en charge notamment des questions de sécurité et cybercriminalité, revient sur l'intervention de Manuel Valls, ce mardi 13 janvier à l'Assemblée :

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Gerarmer
14/01/2015 09h48 - Gerarmer

Certains veulent faire parler les 4 millions de français qui ont participé au rassemblement...NON ! Ce qui compte maintenant ce sont des actes et arrêter de tourner autour des mots sans connaître le contenu des propositions!

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale