Patrowl part à la conquête des Etats-Unis avec sa solution de "cybersécurité as a service"

Patrowl commercialise sa solution SaaS de cybersécurité offensive depuis septembre 2021. La start-up d'Issy-les-Moulineaux vient de lever deux millions d’euros et prépare sa série A pour pénétrer le marché américain en 2023.

Partager
Patrowl part à la conquête des Etats-Unis avec sa solution de
Florent Montel, Nicolas Mattiocco et Vladimir Kolla, les cofondateurs de Patrowl.

Que ce soit face au phishing par mail ou au piratage d’un VPN, d’une application, d’un site web… les entreprises ont besoin d’être plus sécurisées. "Elles ne sont pas capables de savoir tout ce qu’elles ont en ligne car cela évolue sans cesse, les systèmes d'information bougent tout le temps" explique Vladimir Kolla, co-fondateur de Patrowl.

cartographier le réseau informatique

Ainsi, même une DSI exigeante ne peut pas toujours connaître et assurer la sécurité des nombreuses portes d’entrées que les différents services ont créés, par exemple lors de tests ou de besoins ponctuels. "Nous venons aider les entreprises à sécuriser tout ça. Nous vérifions si toutes les entrées sont fermées et allons même plus loin en tentant de forcer l’accès."

Pour y parvenir, la start-up cartographie tout ce que l’entreprise expose sur Internet. Parmi sa quinzaine de clients ETI et grands comptes, elle a ainsi identifié un site web de recrutement offrant un accès à un fichier de configuration, aux mots de passe et par rebond à une précieuse base de données, tandis qu’un autre avait installé une nouvelle fonctionnalité d'une application pour laquelle l’authentification n’avait pas été intégrée, ouvrant ainsi une porte vers des données sensibles. "Au-delà des actifs, nous redécouvrons également ce qui n’est pas référencé, le shadow IT."

Analyse et action

Patrowl va ensuite mettre en place une vérification automatique en continu pour être réactif face au risque. "Nous allons passer en action offensive pour essayer de pirater l’entreprise et ainsi identifier les vulnérabilités et défauts de configuration afin de la prémunir d’un acte malveillant." Pour les entreprises clientes, Vladimir Kolla met l’accent sur l’intérêt que présente la simplicité d’utilisation, rappelant que la start-up gère toute la dimension technique.

Stratégie offensive

Signée en juin dernier, une levée de fonds de deux millions d’euros réalisée auprès du fonds d’entrepreneurs Cyber Impact Ventures, porté par la société de gestion Auriga Partners, de la banque d’investissement Bpifrance et de la région Île-de-France va participer au développement de la start-up.

"Cela va nous donner un peu d’air pour développer la solution et de nous positionner en France pour anticiper la concurrence des Etats-Unis ou d’Israël. Nous allons investir sur des talents et des ingénieurs mais aussi sur le marketing." Après cette première étape, Patrowl prévoit déjà une nouvelle levée de fonds, sans doute supérieure à dix millions d’euros, afin de partir à la conquête du continent américain dès 2023. "On ne veut pas attendre qu’ils viennent sur notre territoire, nous préférons aller sur le leur," conclue Vladimir Kolla.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS