Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

PayPal étend la prise en charge des cryptomonnaies au Royaume-Uni

Toujours dans son objectif de développer une "super app" de paiement, PayPal permet désormais à ses clients britanniques de détenir, d'acheter et de vendre des sommes en cryptomonnaies. C'est le deuxième marché concerné par cette offre après les États-Unis. Peut-on s'attendre à ce que PayPal l'étende en France ?
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

PayPal étend la prise en charge des cryptomonnaies au Royaume-Uni
PayPal étend la prise en charge des cryptomonnaies au Royaume-Uni © PayPal

Après les États-Unis, PayPal a annoncé lundi 23 août permettre dès cette semaine à ses clients britanniques de détenir, d'acheter et de vendre des cryptodevises, au choix entre le Bitcoin, l'Ethereum, le Litecoin et le Bitcoin Cash, en utilisant un compte bancaire ou une carte de débit connectés.

Une offre similaire aux États-Unis
Depuis novembre dernier, les clients américains de PayPal et Venmo, bénéfice d'une prise en charge des cryptomonnaies grâce à un partenariat de la société avec Paxos Trust Company. Désormais les clients résidents au Royaume-Uni peuvent s'offrir des crypto-monnaies via le site Web ou l'application mobile de PayPal. Ils peuvent choisir parmi des montants d'achat prédéterminés ou saisir un autre montant de leur choix à partir de 1 £. L'achat et la vente de cryptomonnaies sont toutefois soumis à des frais de transaction et de conversion, note la société. Ces frais varient en fonction de la quantité de cryptomonnaies achetée ou vendue.

Le nouveau service ne diffère pas vraiment de l'offre américaine, à une exception près. Les limites de transaction sont adaptées, a dévoilé la société à TechCrunch. Au lancement, le montant maximum pour un achat unique de cryptomonnaie est de 15 000 livres sterling. Le montant maximal des achats sur une période de 12 mois est de 35 000 livres sterling. Aux États-Unis, la société avait initialement lancé le service avec une limite d'achat hebdomadaire de 20 000 dollars. Mais elle a porté ce montant à 100 000 dollars en juillet et a supprimé sa limite d'achat annuelle.

Un premier pas vers une offre généralisée ?
À en croire PayPal, le Royaume-Uni est la première expansion internationale de son service de cryptomonnaie, car il s'agit d'un centre de technologie financière et du deuxième plus grand marché mondial de PayPal, où il dispose d'une base importante de clients consommateurs. "Depuis le lancement, nous avons constaté un engagement incroyable et soutenu de la part de nos utilisateurs. Les consommateurs qui achètent, détiennent et vendent des cryptomonnaies sur notre plateforme aux États-Unis se connectent deux fois plus souvent qu'auparavant", a détaillé Jose Fernandez da Ponte, vice-président et directeur général, Blockchain, Crypto et monnaies numériques chez PayPal, dans un communiqué.

La société n'a pas dévoilé si un déploiement généralisé était à prévoir. Toutefois, la cryptomonnaie sera un élément-clé la prochaine "super application" de PayPal, qui devrait être déployée au cours des prochains mois. PayPal a déclaré vouloir d'abord apprendre et observer comment ses clients britanniques adoptent la nouvelle offre pour acheter, détenir et vendre des cryptomonnaies avant de déployer plus de caractéristiques et de fonctionnalités.

PayPal a indiqué explorer le potentiel des monnaies numériques par le biais de partenariats avec des plateformes de cryptomonnaies autorisées et réglementées et avec les banques centrales ailleurs dans le monde. Dans une interview accordée à l'Usine digitale plus tôt ce mois et interrogée à ce propos, Caroline Thélier directrice Europe du Sud de PayPal a déclaré que "les innovations n'ont pas vocation à rester qu'aux États-Unis". Bien qu'aucun lancement ne soit encore officiellement prévu en France, une telle offre pourrait être confrontée à des obstacles réglementaires.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.