Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pegatron, accusé d'employer des mineurs pour assembler le futur iPhone low cost

La série noire continue pour Apple. Après Foxconn dont les conditions de travail des employés étaient pointées du doigt durant la production de l'iPhone 5, c'est au tour de Pegatron, un autre sous-traitant chinois de la marque à la pomme, de se retrouver sous le feu des critiques. Cette fois, la société chinoise est accusée d'avoir recours à des travailleurs mineurs et d'abus en terme de conditions de travail et de salaires.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pegatron, accusé d'employer des mineurs pour assembler le futur iPhone low cost
Pegatron, accusé d'employer des mineurs pour assembler le futur iPhone low cost © D.R. - MarketPlace

Ce 29 juillet, l'ONG China Labor Watch a publié un rapport dénonçant les mauvaises conditions de travail des employés du sous-traitant d'Apple, Pegatron qui assemble les iPhones low cost.

Travail des mineurs et mauvaises conditions de travail

Le rapport émane d'une enquête basée sur 200 témoignages d'ouvriers et de visites dans les usines de Pegatron. Les trois usines Pegatron emploient de nombreux ouvriers mineurs soumis au même rythme de travail que leurs aînés.

La durée hebdomadaire de travail est estimée à 69h pour un salaire mensuel de 268 dollars. Le China Labor Watch dénonce également méthodes de management reposant essentiellement sur le harcèlement.

Un cas similaire à celui de Foxconn

Foxconn, principal sous-traitant d'Apple avait déjà défrayé la chronique pour des conditions de travail similaires. Suite à un mouvement de masse et plusieurs plaintes d'associations et ONG, Apple avait alors décidé de mettre en place un nouveau cadre de travail. Les conditions de sécurité étaient revues à la hausse ainsi que les salaires

Apple rappelle ses sous-traitants à l'ordre

Pegatron a répondu aux critiques de China Labor Watch et a réarffirmé respecter le code du travail chinois mais la société s'engage à ouvrir sa propre enquête pour déterminer si les abus dépeints par l'ONG existent bel et bien, auquel cas elle s'engage à les corriger.

Apple a réitéré sa demande à ses entreprises sous-traitantes de respecter la législation en matière de droit du travail, de ne pas dépasser les volumes horaires de travail, d'assurer les droits sociaux des ouvriers et de ne pas embaucher de personnes mineures.

Wassinia Zirar

Rapport de l'ONG China Labor Watch sur les conditions de travail dans les usines Pegatron

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale