Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pékin autorise JD.com, Meituan et Neolix à tester leurs véhicules de livraison autonomes

Vu ailleurs JD.com, Meituan et Neolix ont obtenu l'autorisation des autorités pékinoises pour tester leurs robots de livraison autonomes dans la zone Yizhuang. Neolix va déployer 150 robots d'ici juin qui sont pensés comme des distributeurs autonomes : repas chaud et encas sont proposés. Meituan et JD.com, quant à eux, vont se concentrer sur la livraison à domicile.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pékin autorise JD.com, Meituan et Neolix à tester leurs véhicules de livraison autonomes
Le robot de livraison de JD.com. © JD.com

JD.com, Meituan et Neolix sont autorisés à tester leurs véhicules de livraison autonomes sur les rues de Pékin. Ces robots de livraison vont côtoyer piétons, cyclistes et automobilistes dans le quartier de Yizhuang, comme le rapporte TechCrunch. Ce pilote, destiné au développement économique et technologique, est initié par le gouvernement municipal de Yizhuang.

Un distributeur autonome sur roues
JD.com, Meituan et Neolix utilisent toutes les trois des véhicules similaires à ceux développés par Nuro : un robot sur quatre roues comprenant plusieurs compartiments mais aucune place pour un éventuel chauffeur. Neolix, qui est soutenue par la start-up Li Auto qui planche sur des véhicules électriques, se concentre sur des véhicules autonomes dédiés au retail, la surveillance et d'autres services pour la ville.

Dans le cadre de ce pilote, ses véhicules vont agir comme des distributeurs mouvants qui proposent des encas et des repas aux travailleurs et étudiants. Les utilisateurs peuvent passer leur commande sur un écran fixé sur le robot, payer à l'aide d'un QR code et obtenir leur glace ou bento chaud instantanément. Neolix va déployer 150 robots de livraisons autonomes sur les routes pékinoises d'ici juin.

Des robots de livraison autonome
Les robots autonomes de JD.com, quant à eux, vont transporter des colis depuis des centres logistiques et des supermarchés jusqu'à des bureaux, des résidences ou des campus. Il est possible de récupérer sa commande grâce à un code qui a été envoyé par message. L'entreprise a refusé de dévoiler le nombre de véhicules qu'il entend déployer et Meituan n'a pas pu être joint par TechCrunch.

JD.com et Meituan sont des entreprises technologiques qui considèrent que la livraison autonome va prendre une importance croissante dans leurs activités. JD.com a embauché son propre de réseau de livreurs alors que Meituan se repose sur un réseau national de livreurs pour apporter la nourriture à emporter jusqu'à ses clients. Les deux entreprises planchent sur les technologies de conduite autonome et testent de petites flottes en Chine.

Présentation des règles
A l'occasion de cet événement, les autorités locales ont également dévoilé les règles à respecter pour opérer des véhicules de livraison autonome. Les robots, qui entrent dans la catégorie des véhicules non motorisés, pourront donc circuler à côté des cyclistes et trottinettes électriques plutôt que sur les voies dédiées aux voitures. Les conditions de circulation en Chine sont compliquées, relève TechCrunch, même sur les trottoirs et les pistes cyclables en raison de piétons imprévisibles et de cyclistes imprudents.

Surtout, un opérateur de sécurité doit être présent et capable de reprendre le contrôle du robot à distance. A ce sujet, JD.com se targue d'avoir mis au point un système de gestion permettant à un opérateur de sécurité de suivre jusqu'à 50 robots de livraison simultanément.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.