Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pellenc se rapproche des robots agricoles autonomes de la pépite AgreenCulture

L'entreprise Pellenc, spécialiste des machines agricoles, se rapproche d'AgreenCulture. La start-up toulousaine développe des robots autonomes destinée à la viticulture et l'arboriculture. Pellenc prend une participation dans la jeune entreprise pour se tourner vers le futur.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pellenc se rapproche des robots agricoles autonomes de la pépite AgreenCulture
Pellenc se rapproche des robots agricoles autonomes de la pépite AgreenCulture © Youtube - AgreenCulture

Pellenc, entreprise française spécialisée dans la construction d'équipements et de machines pour l'agriculture, se rapproche de la start-up AgreenCulture et de ses robots autonomes. Pellenc a annoncé jeudi 7 octobre 2021 prendre une participation dans la start-up toulousaine dans le cadre d'un renforcement de leur partenariat. Les détails financiers ne sont pas précisés par les intéressés. L'équipe fondatrice d'AgreenCulture va continuer d'en assurer la direction et conserve la majorité des parts.

Accélérer l'industrialisation
AgreenCulture conçoit des cobots agricoles d'une autonomie de 24 heures et dotés d’une motorisation hybride diesel-électrique. C'est surtout son système de guidage et de positionnement qui fait sa force puisqu'il permet aux robots d'être autonomes. Ce partenariat avec Pellenc doit favoriser l'industrialisation et la commercialisation d'une gamme de robots destinée à la viticulture et à l'arboriculture. AgreenCulture souhaite également poursuivre ses travaux de recherche sur "les différentes applications robotiques et solutions associées, le positionnement et le guidage intègre des robots (qui ne nécessite pas de surveillance humaine locale) ou encore l’intelligence artificielle associée à la visionique".

Pellenc, de son côté, assure que ce rapprochement "s'inscrit dans sa stratégie de développement".  Les deux partenaires souhaitent également mettre au point une plateforme de services et une suite logicielle. L'objectif est de pouvoir télé-surveiller les robots en opération et "offrir aux clients la totalité des services nécessaires à l’utilisation intensive d’engins autonomes" de leur mise en exploitation aux services de proximité. A terme, l'ensemble de ces informations seront regroupée sur la plateforme Pellenc Connect.

Du côté de Toulouse, la pépite Naïo Technologies est aussi spécialisée dans la robotique agricole autonome. Elle totalise près de 200 robots en France et à l'international. Le géant américain John Deere s'est emparé de la start-up Bear Flag Robotics qui développe une solution pour automatiser les tracteurs déjà en circulation.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.