Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Peloton rappelle ses vélos connectés suite à une série d'accidents

Peloton et ses vélos d'appartement connectés, dont les ventes s'étaient envolées pendant la pandémie, voit désormais son cours en chute libre à Wall Street suite au rappel de ses deux produits phares. Jugés dangereux et peu fiables, les vélos ont causé le décès d'un enfant aux États-Unis.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Peloton rappelle ses vélos connectés suite à une série d'accidents
Peloton rappelle ses vélos connectés suite à une série d'accidents © Peloton

Très prisé durant la pandémie, le spécialiste du vélo d'appartement Peloton semble cette semaine avoir des bâtons dans les roues. En effet, la start-up new-yorkaise a vu hier la valeur de son titre plonger de 14,6% après le rappel de ses tapis de course suite à de nombreux incidents et à l'annonce d'une faille de sécurité mettant en péril les données de ses utilisateurs.

Pourtant, Peloton était bien parti pendant la crise sanitaire. Les vélos d'appartement proposés par l'entreprise ont su se faire une place de choix auprès des consommateurs au cours des confinements successifs. Un engouement qui a fait grimper la valeur des titres boursiers, passant ainsi d'environ 30 dollars par action au début de 2020 à plus de 150 dollars par action à la fin de l'année.

"Cesser immédiatement de les utiliser"
Mais depuis quelques semaines, les plaintes se multiplient et Peloton n'a eu d'autre choix que de rappeler ses tapis de course "Tread+" et "Tread" suite au décès d'un enfant causé par l'utilisation des tapis. Peloton a intimé ses clients à "cesser immédiatement de les utiliser et à contacter l'entreprise pour obtenir un remboursement intégral ou tout autre recours qualifié".

 


Pourtant, au début du mois, la Commission américaine de sécurité des produits de consommation avait averti les consommateurs d'un "danger concernant les machines d'exercice Peloton Tread+ après plusieurs incidents ayant blessé de jeunes enfants et des animaux de compagnie". Peloton avait alors nié tout problème sur ses appareils, ajoutant qu'il n'y avait "aucune raison d'arrêter d'utiliser le Tread+, tant que toutes les instructions de sécurité sont suivies."

Un risque pour les données personnelles
Et la descente aux enfers continue. Hier, TechCrunch a révélé "qu'un chercheur en sécurité de Pen Test Partners, a découvert qu'il pouvait faire des demandes non authentifiées à l'API de Peloton pour obtenir des données sur les comptes d'utilisateurs". Un problème dont Peloton avait également été informé dès le 20 janvier, indique le média, sans pour autant s'y atteler.

Les vélos connectés de l'entreprise avaient jusqu'alors la côte auprès de nombreuses personnalités, dont Michelle Obama et l'actuel président américain Joe Biden. Il va être difficile de se remettre en selle après ces annonces.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.