Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pénurie de puces : après l'industrie automobile, les constructeurs de smartphones en payent le prix

Vu ailleurs Après avoir lourdement impacté l'industrie automobile, la pénurie de semi-conducteurs risque désormais d'affecter fortement le secteur des smartphones provoquant de nombreux retards de livraison et une hausse des prix. Bien que les fournisseurs prévoient une résorption de la crise, les analystes prévoient que celle-ci pourrait encore durer plusieurs mois.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pénurie de puces : après l'industrie automobile, les constructeurs de smartphones en payent le prix
Pénurie de puces : après l'industrie automobile, les constructeurs de smartphones en payent le prix © TSMC

La pénurie de puces qui paralyse depuis plusieurs mois les constructeurs automobiles et les géants de l’informatique pourrait durer jusqu'en 2022. Après avoir lourdement affecté l'industrie automobile, elle pourrait désormais toucher plus intensément la production de smartphones, risquant de retarder l'approvisionnement de toute une série d'appareils et d'équipements, ont déclaré des responsables de l'industrie et des économistes à Reuters.

Un vent de reprise souffle sur l'industrie automobile
Très affecté par cette crise, le secteur automobile est celui qui a le plus souffert cette année. Toutefois, l'approvisionnement du secteur pourrait s'améliorer dans les prochaines semaines puisque les entreprises taïwanaises ont renforcé leurs productions en Chine alors que les pannes d'électricité et les mesures de distanciation sociale liées au Covid-19 ont perturbé la production des usines et des opérations portuaires à Taïwan, a expliqué Iris Pang, économiste en chef d'ING Greater China, au Global Markets Forum de Reuters.

"Les entreprises taïwanaises de semi-conducteurs ont adapté leur production pour l'industrie automobile, de sorte que la pénurie de puces pour les automobiles devrait être résolue dans quelques semaines, mais le problème de pénurie de puces pour les autres produits électroniques persiste", a déclaré Iris Pang, ajoutant que cela pourrait retarder les expéditions de certains nouveaux modèles de smartphones.

Retards et hausses des prix pour les smartphones
Si la pénurie se résorbe peu à peu pour le secteur automobile, c'est aussi parce que que les gouvernements en ont fait une priorité. Cependant, ces signaux de reprise masquent des pénuries à venir dans d'autres secteurs. Récemment, la Smart Payment Association (SPA), organisme spécialisé dans les paiements par cartes et mobiles, a alerté sur le risque d'une pénurie de cartes bancaires.

Du côté des constructeurs de smartphone, le manque de puces pourrait continuer à nuire dans les prochaines semaines également. Les problèmes d'approvisionnement en pièces clés pourraient entrainer du côté de Samsung à une baisse de 20% des expéditions par rapport au trimestre précédent.

Pour Google cela s'illustre par des lancements restreints, le Pixel 5a ne sera disponible qu'aux États-Unis et au Japon a indiqué le géant. Enfin, pour Xiaomi cette crise a entrainé une hausse des prix. En Inde, le Redmi Note 10, sera vendu dès ce mois-ci à 174 dollars, soit environ 8% de plus que le prix initial. Xiaomi a également lancé le Mi 11 Ultra en retard, expliquant que "le manque de puces a affecté de nombreuses industries dans le monde".

Des fournisseurs trop ambitieux ?
Pourtant, les fournisseurs d'équipements de production de semi-conducteurs se veulent rassurant. ASML, l'un des plus grands fournisseurs de ce type d'équipements, a revu à la hausse ses prévisions de ventes cette semaine en raison de commandes importantes, alors que les géants des puces électroniques tels que TSMC et Intel s'efforcent d'augmenter leur production, indique Reuters.

Adam Khan, fondateur d'AKHAN Semiconductor, a toutefois indiqué que cette crise pourrait durer jusqu'au deuxième trimestre de 2022, précisant que ce délai était "ambitieux". Même son de cloche pour Andrew Feldman, PDG de la start-up Cerebras Systems, qui a ajouté que les délais annoncés vont jusqu'à 32 semaines pour les nouvelles puces et les nouveaux composants. La demande est telle que l'industrie des puces pourrait connaître une croissance de 21 à 25% en 2021, a déclaré Dan Hutcheson, PDG de VLSI Research, une société spécialisée dans les puces.

Les répercussions de cette pénurie mondiale, varient d'un secteur à l'autre et surtout d'une entreprise à l'autre. Ce mercredi 21 juillet, Daimler AG a indiqué que la crise de semi-conducteurs affectera les ventes de voitures au second semestre 2021 et se prolongera en 2022, comme l'a rapporté Reuters. Le constructeur de véhicules Mercedes-Benz a cependant laissé inchangées ses perspectives de marge bénéficiaire pour cette année. D'autres constructeurs automobiles se sont adaptés en supprimant certaines fonctionnalités de leurs modèles pour pouvoir les proposer dans les temps. Par exemple, General Motors a déclaré que certaines camionnettes ne seraient pas équipées d'un module de gestion du carburant.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.