Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Petit bond en avant : Faire ses courses avec un casque de réalité augmentée sur le nez

La réalité augmentée promet de bouleverser le commerce. Mais à quoi faut-il s'attendre ? Quels en seront les usages ? L'Usine Digitale présente plusieurs scénarios susceptibles d'émerger dans les années à venir.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Petit bond en avant : Faire ses courses avec un casque de réalité augmentée sur le nez
Petit bond en avant : Faire ses courses avec un casque de réalité augmentée sur le nez © Microsoft

Les objets connectés, l'analyse prédictive couplée au big data et au cloud, les application mobiles à utiliser dans le magasin... Toutes les nouvelles technologies tentent de réinventer le retail. Mais l'une d'entre elles a le potentiel de vraiment le révolutionner : la réalité augmentée. Elle permet de mélanger virtuel et réel à travers un appareil électronique : aujourd'hui, une tablette ou un smartphone, mais demain ce seront des casques et lunettes, comme l'HoloLens de Microsoft. L'arrivée de ces "wearables" (appareils à porter sur soi) changera la donne.

 

Des lunettes aussi banales que des caddies

Dans le magasin du futur, le client s'équipera de l'un de ces appareil en entrant comme il s'équipe aujourd'hui d'un panier ou d'un caddie. Les consommateurs les plus high-tech auront peut-être même déjà le leur, sur lequel ils auront chargé l'application propre à l'enseigne. Le profil du client se chargera automatiquement, soit par connexion au smartphone, par identifiant et mot de passe, ou même, qui sait, par reconnaissance de l'iris, comme certains smartphones et PC le proposent déjà.

 

Le magasin prendra alors une toute autre dimension. Les goûts du client, pré-renseignés manuellement ou dérivés de ses précédents achats, feront en sorte que les articles les plus susceptibles de l'intéresser soient mis en avant. Ce produit tout au fond du magasin qu'on ne retrouve jamais ? Il sera indiqué par une fléche bien visible au-dessus des étals, agrémentée de marquages au sol en surbrillance qui fourniront un itinéraire optimisé pour ne pas repasser 5 fois par le même rayon.

 

Augmenter, pimenter et simplifier l'expérience d'achat

Les promotions seront aussi plus visibles, et les informations concernant les produits pourront être affichées "par-dessus", sans avoir à les manipuler. Ceux qui n'intéressent pas le consommateur (ou qu'il ne peut pas consommer, par exemple à cause d'une allergie), seront grisés pour qu'il ne perde pas de temps. Origine, produits bio, tailles de vêtements ou de chaussures, choix de coloris, options de l'électroménager... Les possibilités sont innombrables. Un aspect "gamification" se mettra également en place, les promotions pouvant prendre la forme de petits objets, papillons, symboles ou autres à trouver dans les rayons, sur le même principe que Pokémon Go.

 

Avec l'essor du e-commerce, les enseignes ont dû faire face à une croissance démesurée de leurs catalogues. Ce déséquilibre entre réel et virtuel prendra fin, un magasin pouvant affiché virtuellement toutes les variations d'un produit, et plus seulement les quelques modèles d'expositions. Avantage de la conception numérique, les modèles 3D présentés au client seront les mêmes que ceux ayant servi à la création de chaque produit. L'assurance d'une reproduction parfaite et simple à mettre en place pour le retailer, car les marques fourniront d'elles-mêmes ces fichiers.

 

La boutique perpétuelle

Chaque caisse indiquera le temps moyen restant avant de pouvoir payer, et le règlement se fera automatiquement, car chaque produit du caddie aura été listé. Et l'expérience client ne s'arrêtera pas à la sortie de la boutique. La publicité dans la rue sera elle-même augmentée. De façon active, avec des vitrines high-tech ou des abribus interactifs, ou passive, se servant simplement des appareils que chacun portera sur soi. Enfin, même lorsque le magasin sera fermé, les clients équipés de casques chez eux pourront y faire leurs achats dans une version intégralement virtuelle. Elle réunira la facilité d'accès d'un site web et la proximité émotionnelle d'une vraie boutique. Pour le mobilier, ils pourront aussi faire rapidement le tri et s'assurer que le produit leur convient, en le visualisant directement dans l'environnement qu'il doit rejoindre.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale