Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Petit négatif, grand format

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Petit négatif, grand format
Petit négatif, grand format

Le mythique appareil photo Leica (pour "Leitz camera") a 100 ans cette année. L’histoire démarre en Allemagne, à Wetzlar, au nord de Francfort. Oskar Barnack est ingénieur en mécanique de précision chez Leitz. Le mathématicien Ernst Leitz a donné son nom à cet institut d’optique développant des lentilles et des microscopes, dont il était actionnaire, puis propriétaire en 1865. L’entreprise, dirigée par son fils Ernst Leitz II, emploie près de 700 personnes au début du XXe siècle. Les appareils photo de l’époque sont énormes et nécessitent des plaques encombrantes. Barnack, photographe émérite, dont l’asthme l’empêche de porter ces équipements, a l’idée de construire un petit appareil.

Maniable, il peut accueillir un film de 35 millimètres de type cinématographique permettant de réaliser des clichés de 24 x 36 millimètres, qui pourront être agrandis. Ce principe du petit négatif - grand format va devenir la base de la photographie moderne. Barnack baptise son appareil "Liliput", qu’il achève en mars 1914. Déposé en juin, le modèle reste dans les tiroirs jusqu’en 1925. Différents modèles d’appareils vont se succéder jusqu’au mythique M3. Leica frise le dépôt de bilan au début des années 2000. La société prendra avec retard, mais réussite, le virage du numérique lors de la reprise en 2005 par un investisseur autrichien, et un partenariat avec le japonais Panasonic, à qui Leica va fournir des objectifs haut de gamme en renouant avec ses compétences d’origine dans les optiques.

Patrick Déniel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale