Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pfizer se dote d'une plateforme de télésuivi bretonne pour accompagner les patients atteints de cancer

Les patients atteints de cancer, engendrant des déficits immunitaires pour certains, sont réticents à revenir dans les centres de soins. Pour maintenir un lien avec les équipes soignantes, Pfizer s'est doté d'une plateforme de télésuivi médical développée par la start-up bretonne DirectoSanté. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pfizer se dote d'une plateforme de télésuivi bretonne pour accompagner les patients atteints de cancer
Pfizer se dote d'une plateforme de télésuivi bretonne pour accompagner les patients atteints de cancer © Cnil

Pfizer a choisi la start-up rennaise DirectoSanté pour améliorer le suivi médical des patients atteints de cancer. Les centres d'oncologie se verront proposer la plateforme de télésuivi, DirectoSuvi, développé par cette jeune pousse qui a déjà conquis Bayer dans le cadre d'un partenariat similaire. 

Maintenir le lien
L'objectif est de maintenir le lien entre l'équipe soignante et leurs patients afin d'optimiser leur suivi médical dans le contexte sanitaire actuel. De peur d'être contaminé par le SARS-CoV-2, certains étant immunodéprimés, les patients sont réticents à revenir dans les structures médicales. D'où l'intérêt de proposer un outil de suivi à distance. 

DirectoSuivi est une solution SaaS qui est qualifiée de dispositif médical. Les échanges entre les professionnels de santé et les patients passent par les SMS et le canal téléphonique sans que l'installation d'une application mobile ne soit préalablement requise. En cas de besoin médical, un service de téléconsultation conventionnelle est également disponible. 

500 000 patients suivis
Actuellement, DirectoSuivi est utilisé par 500 000 patients en chirurgie, en maternité, en psychiatrie et atteints de pathologies chroniques au sein de plusieurs centres médicaux, tels que le CHU de Grenoble, la clinique de la Miséricorde à Caen ou encore le Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon situé à Paris. Grâce à ce partenariat, la start-up va accélérer le déploiement de sa solution et ainsi agrandir son portefeuille de clients. 


De son côté, à travers ce partenariat, Pfizer souhaite se doter de solutions numériques dans l'accompagnement du parcours de soins. A ce titre, le géant américain est l'un des membres fondateurs de l'association "Filière Intelligence artificielle et Cancer" lancée le 14 septembre dernier. L'objectif de cette nouvelle structure est de stimuler l'innovation au bénéfice des patients atteints du cancer à travers 50 projets sur cinq ans grâce à un budget de 16 millions d'euros.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.