Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

PiloterMaCommune.fr, la plateforme collaborative des élus, veut faire des émules

D’abord adjoint, puis maire et réélu à cette fonction au sein de la commune de Faux-Villecerf (Aube), Patrick Baillot a imaginé PiloterMaCommune.fr. Cette plateforme web se destine aux élus locaux afin qu’ils disposent d’un outil collaboratif qui facilite leurs missions.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

PiloterMaCommune.fr, la plateforme collaborative des élus, veut faire des émules
PiloterMaCommune.fr, la plateforme collaborative des élus, veut faire des émules © capture d'écran

"J’ai commencé avec un tableau Excel", se souvient Patrick Baillot. Consultant en management pour les TPE-PME, cet aubois a rejoint l’équipe municipale de Faux-Villecerf avant d’être élu maire en 2001. "En tant que citoyen, je ne connaissais pas tous les rouages de la gestion d’une commune. Je pensais que l’Etat avait créé un outil pour aider les élus à avoir une vision globale de leur territoire et des missions." Malheureusement, le premier édile n’a pas trouvé le référentiel du métier d’élu qu’il escomptait et a découvert les tenants et les aboutissants de la fonction au jour le jour. "J’ai donc imaginé un outil, d’abord pour moi, puis pour les autres élus."

Un tableau de bord de la commune
En 2014, il crée l’entreprise Viatic pour porter le projet et se tourne vers le monde de la tech troyenne avec l’agence Webup, mais aussi vers d’autres élus pour s’associer les compétences et connaissances nécessaires. Fin 2016, il intègre le Technopôle de l’Aube quand la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) vient bouleverser son projet autant que déstabiliser les élus en place, remettant en question leur rôle. Considérant qu’ils ont besoin d’échanger et de se former, Patrick Baillot intègre cette idée à l’outil global qui voit peu à peu le jour : PiloterMaCommune.

"Avant tout, les élus peuvent faire le diagnostic de leur commune, un état des lieux de ce qui s’y trouve, que ça dépende d’eux ou pas car en cas de problème, c’est toujours vers le maire que l’on se tourne", sourit-il. Réseaux, espaces verts, emplois, commerces, petite enfance, équipements sportifs, cérémonie, environnement, mobilité …  PiloterMaCommune se veut un tableau de bord de la commune pour suivre en un coup d’œil les priorités en cours et à venir, mais aussi l’impact des actions déjà réalisées. "Il s’agit de donner à l’élu une vision parcellaire et exhaustive avec un outil pluriannuel".

Lauréate du concours French IoT, catégorie Gov Tech
La plateforme, lauréate nationale de la catégorie Gov Tech pour l'année 2020 dans le cadre du concours French IoT du groupe La Poste, vise également à faciliter la gestion de projets. "Les élus font participer les personnes pertinentes, agents territoriaux ou personnalités civiles en lien avec le projet à réaliser. Chacun peut collaborer à distance et suivre les actions effectuées." Enfin, elle permet d’impliquer les citoyens et de valoriser le travail mené par la collectivité.

Destinée à inspirer d’autres élus, PiloterMaCommune est en open source tandis qu’une application est en cours de développement. Elle intègrera notamment une messagerie instantanée. Gratuitement mise à disposition des communes qui ont contribué à son élaboration telles que Pont-Sainte-Marie (Aube - 5 000 habitants), Plesse (Loire-Atlantique - 5 000 habitants), Fontvannes (Aube – 750 habitants) ou Maraye-en-Othe (Aube – 450 habitants), la plateforme se destine aux communes de toutes tailles.