Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Plus d’un téléviseur sur deux vendus dans le monde est déjà connecté

Le marché de la télévision franchit un cap important vers la connectivité. Selon IHS, plus d’un poste sur deux vendus est déjà un Smart TV. La Chine arrive en tête avec la part de téléviseurs connectés le plus élevée au monde.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Plus d’un téléviseur sur deux vendus dans le monde est déjà connecté
Smart TV de LG, motorisé par le système d'exploitation Web OS

Le rêve de la télévision connectée, lancé à la fin des années 1990, est-il en train de se concrétiser enfin ? Le marché vient de franchir un cap important. Selon IHS, plus d’un téléviseur sur deux vendus dans le monde au premier trimestre 2016 est connecté. C’est la première fois que les ventes dépassent le cap symbolique de 50% de connectivité.

 

L'Europe et le Japon à la traine

La situation reste toutefois contrastée selon les zones géographiques. La Chine s’impose comme le marché le plus avancé avec quatre postes connectés sur cinq téléviseurs vendus. Le taux de connectivité atteint 56% en Amérique du Nord. L’Europe et le Japon paraissent à la traine. Depuis des trimestres, la part de Smart TV dans les ventes stagne entre 40 et 45% dans le Vieux Continent et à 38% dans l’archipel nippon.

 

Android, le système d’exploitation de Google, motorise déjà près de la moitié des téléviseurs connectés livrés au premier trimestre 2016. Une position qu’il doit à la prépondérance de la Chine où des grands constructeurs comme TCL, Skyworth, Hisense ou TPV Technology embarquent cette plateforme. En dehors de l’Empire du Milieu, c’est Tizen qui domine avec une part de 43% des ventes. Depuis 2015, il équipe tous nouveaux Smart TV de Samsung, numéro un mondial de la télévision.

 

Le rôle clé du contenu en ligne

Mais les usages de la Smart TV dépendent de la richesse et de la maturité de l’offre de services en ligne dédiés. "Tout est une affaire de contenu, explique Paul Gray, analyste chez IHS, dans le communiqué. Là où l’offre locale de contenu est relativement faible, les consommateurs sont rétifs à payer plus pour avoir un Smart TV. La disponibilité d’un contenu de qualité en streaming dans la langue du pays joue un rôle clé dans le développement des smart TV."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale