Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Plus fort que Facebook, le tentaculaire We Chat développe de nouvelles fonctionnalités en Chine

Système de payement en ligne, gaming, commande de taxis dans la rue… Les fonctionnalités de We Chat, un réseau social très populaire en Chine, se développent vitesse grand V. Le propriétaire de l’application, Tencent, veut faire de sa messagerie instantanée un programme qui couvre tous les besoins quotidien de ses utilisateurs.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Plus fort que Facebook, le tentaculaire We Chat développe de nouvelles fonctionnalités en Chine
Plus fort que Facebook, le tentaculaire We Chat développe de nouvelles fonctionnalités en Chine © Flickr CC - Cheon Fong Liew

"En Chine, nous n’avons pas d’équivalent de Facebook", affirme avec assurance Gang Lu, le fondateur de Technode, un site spécialisé dans les nouvelles technologies en Chine, que L'Usine Digitale a rencontré pendant le China Connact, le 6 mars. "Avec le rachat de WhatsApp, ils commencent tout juste à se développer sur mobile : les abonnés l’utilisent encore beaucoup sur leur ordinateur", comme le montre l’infographie ci-dessous, réalisée par le Nouvel Observateur.

Les Chinois n’utilisent les réseaux sociaux quasiment que sur leur smartphone. La plupart des applications de We Chat, messagerie instantanée très populaire en terre du Milieu, ne sont accessibles que sur mobile. "On peut chatter, mais pas ajouter de photos par exemple", détaille Gang Lu.

LE GAMING DÉCOLLE

L’entreprise qui possède We Chat, Tencent, développe de nouveaux outils très divers sur son réseau social : gestion des comptes bancaires, choix d’un bon restaurant, commande de taxi dans la rue... We Chat devient une véritable pieuvre. La société numérique a notamment  créé un système de paiement en ligne, We Chat pay. Les nombreux amateurs de gaming l’utilisent pour acheter des jeux dans le magasin d’application du réseau social. Les jeux en ligne de We Chat sont très utilisés par les mobinautes, qui affrontent leurs amis sur le site, en faisant des parties qu’ils peuvent commenter en direct.

Tencent a aussi lancé une nouvelle fonctionnalité : une page officielle pour les marques, les entreprises, les stars…. Comme sur Twitter et Facebook, elles peuvent être suivies par leurs fans et leur envoyer quotidiennement des messages, des invitations... "Weibo (le Twitter local, ndlr) permettait aussi aux groupes d’envoyer leur actualité à de potentiels clients, mais leurs communiqués arrivaient dans le fil général, noyés au milieux des autres. Avec We Chat, ils envoient directement leurs annonces dans la boite de messagerie personnelle des fans. L’impact est beaucoup plus fort", explique Gang Lu. Un moyen habile pour ces compagnies de faire de la communication, que We Chat pourrait un jour monnayer.

Le 20 février, Tencent a acheté 20% de Dianping, le Groupon. Selon le China Business News, cette opération lui aurait couté la bagatelle de 400 millions de dollars. Le géant du net veut fondre sa base d’utilisateurs We Chat avec celle de Dianping pour lancer une activité "offline" rentable. "Les groupes du digital en Chine ne se posent aucune limite, ils veulent être partout, alors qu’en Europe, ils se concentrent sur leur cœur d’activité", analyse Gang Lu. 

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale