Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

71 % des Français effrayés par leurs objets connectés et la manière dont ils collectent les données

Étude Dans un rapport publié le 6 mai 2019, la fédération Consumers International et l’Internet Society soulignent l’importance de la sécurité des données dans l’achat d’un objet connecté. Par sa négligence dans le domaine, le secteur se priverait de nombreux consommateurs potentiels... qui appellent de leurs vœux une régulation renforcée à diverses échelles.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

71 % des Français effrayés par leurs objets connectés et la manière dont ils collectent les données
71 % des Français effrayés par leurs objets connectés et la manière dont ils collectent les données

Compteur électrique, console de jeux vidéo ou enceinte connectée : en 2020, entre 50 et 80 millions d’objets connectés devraient peupler nos domiciles. Pour cerner les attentes des utilisateurs, la fédération Consumers International et l’Internet Society ont réalisé une étude internationale*, parue lundi 6 mai 2019. Un constat : les consommateurs restent frileux face au manque de sécurité.

 

La sécurité, une priorité stratégique

En moyenne, sur les six marchés étudiés – Japon, Australie, Canada, Etats-Unis, Royaume-Uni et France –, 69 % de la population possède au moins un objet connecté. Pour autant, ils ne seraient pas moins de 65 % à émettre des doutes quant à la manière dont sont protégées leurs données ! "Cette étude montre que les critères de sécurité et de confidentialité doivent être une priorité pour les fabricants et revendeurs. Il est essentiel que ceux-ci s’investissent davantage pour gagner la confiance des consommateurs", estime Andrew Sullivan, président de l'Internet Society. Parce que, pour ces derniers, la sécurité représente un frein à l'achat aussi important que le prix du produit.

 

 

Si les Français sont moins soucieux de la sécurité de leurs données que la moyenne,

ils se méfient paradoxalement davantage des objets connectés.

 

Si 80 % des utilisateurs savent qu’il faut régulièrement changer de mot de passe, seuls 68 % connaissent les mises à jour de sécurité des constructeurs… et 50 % qu’il est possible de choisir quelles données sont collectées sur leurs appareils. C’est d’ailleurs particulièrement vrai en France, selon l’étude qui pointe un besoin et une véritable demande pour une information de ce type à l’achat. "L’accès à ce type d’éléments entre en ligne dans la décision d’achat pour 77 % des consommateurs."

 

Des consommateurs conscients de leurs responsabilités

Les utilisateurs ne se défaussent majoritairement pas : ils sont 60 % à se juger responsables des données qu’ils partagent… mais aspirent à ce que la tâche soit mieux partagée entre les différents acteurs de la chaîne. "S’ils sont conscients du rôle qu’ils doivent jouer pour la sécurité et la confidentialité de leurs appareils connectés, ils attendent que fabricants (pour 81 % d’entre eux), revendeurs (80 %) et gouvernements (88 %) prennent des mesures concrètes pour résoudre ces problématiques", déclare Helena Leurent, directrice générale de Consumers International.

 

 

Selon l’étude, une concertation collective sera nécessaire pour rassurer les consommateurs. Consumers International et Internet Society se positionnent comme un relai potentiel entre les différents acteurs du domaine. "Ensemble, nous cherchons à soutenir une technologie centrée sur l’individu, à la fois pratique et fiable, souligne Helena Leurent. En s’engageant dans cette voie, les entreprises auront les moyens de répondre aux préoccupations des consommateurs tout en leur faisant bénéficier des nombreux avantages de l’IoT."

 

*Etude réalisée en ligne, auprès d’un panel de 1000 Australiens, 1072 Canadiens, 1094 Français, 1000 Japonais, 1130 Britanniques, 1085 Américains. Les chiffres globaux sont dérivés de l’agrégation des pourcentages pour chaque marché, pondérés par les chiffres de la population dans les pays respectifs.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale