Plusieurs attaques sur les infrastructures de fibre perturbent le réseau télécom

Des sabotages visant le réseau de fibre optique longue distance ont eu lieu en France dans la nuit du 26 au 27 avril. Des câbles ont été sectionnés de façon coordonnée, à quelques dizaines de minutes d'intervalle, provoquant des interruptions sur le réseau.

Partager
Plusieurs attaques sur les infrastructures de fibre perturbent le réseau télécom

Les infrastructures de fibre optique ont subi des coupures dans plusieurs régions françaises ce mercredi 27 avril, après ce qui semble être une opération de sabotage. Des câbles utilisés pour relier les villes entre elles ont été sectionnés durant la nuit, ce qui a été relevé sur Twitter par plusieurs observateurs travaillant dans le secteur des infrastructures télécom. Une "source officielle étatique" a indiqué à L’Obs qu’il s’agissait d’un "acte de malveillance coordonné", "grave" et "très rare". Les connexions haut débit ADSL et fibre sont concernées.

Selon les informations du Parisien, des câbles souterrains ont été sectionnés à Fresnes-en-Woëvre (Meuse), Meaux et Souppes-sur-Loing (Seine-et-Marne) et Le Coudray-Montceaux (Essonne). Le ministère de l’Economie a confirmé à l’AFP avoir été informé de "tuyaux sectionnés". "Ce genre d’incident de cette ampleur, ça n’arrive jamais", a commenté une source auprès de l'agence de presse.


Plusieurs actes de malveillance

Contacté par L'Usine Digitale, l'opérateur Free confirme les attaques sur les infrastructures fibre. Free fait état de "plusieurs actes de malveillance sur le réseau backbone, cette nuit et ce matin. Nos équipes se sont mobilisées dès 4h du matin. La plupart des incidents sont stabilisés. Une partie, notamment autour de Reims, est encore en cours et sera rétabli dans les heures qui viennent", précisait l'opérateur en fin de matinée.

D'après le site Down Detector, qui répertorie les pannes signalées chez les abonnés, Free est l'opérateur qui a été le plus touché. Chez Chez Orange, en revanche, "aucun incident en lien avec ce sujet n’est à signaler", nous affirme l'opérateur pour le moment. SFR a précisé à L'Obs que des lignes de fibre avaient été coupées autour de Lyon et en Ile-de-France.



Les opérateurs sont en contact avec les autorités sur ce dossier, comme l'a confirmé lui-même le secrétaire d'Etat au Numérique Cédric O.

Netalis, un opérateur de transit basé à Besançon, souligne "l'ampleur importante" des coupures. Dans un communiqué, il indique : "L'incident générique est une première pour Netalis en 7 années d'exploitation de notre réseau. Deux câbles longue distance d'opérateurs différents sont coupés à plusieurs centaines de kilomètres de distance". Les deux incidents sont "survenus en pleine nuit à quelques dizaines de minutes d'intervalles". Ces lignes relient Paris et Lyon, Paris et Strasbourg, et Paris à Lille. L'accès à ces câbles, dont une partie est enterrée, n'est pas sécurisé. Mais pour y accéder encore faut-il savoir où ils se trouvent.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS