Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

PME, pour entrer dans l'industrie du futur la CCI d'Alsace vous invite à jouer

La démarche "industrie du futur" engagée par la CCI d’Alsace débouche sur deux nouveautés. La plus visible est le lancement d’un serious game qui doit permettre à n’importe quel dirigeant de PME industrielle de détecter ses besoins et trouver des solutions pour entrer efficacement dans le projet. Autre effet, la détection et l’évaluation d’un réseau de 170 "offreurs de solutions" identifiés comme pertinents pour accompagner et concrétiser les projets des entreprises.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

PME, pour entrer dans l'industrie du futur la CCI d'Alsace vous invite à jouer
PME, pour entrer dans l'industrie du futur la CCI d'Alsace vous invite à jouer

La communauté des leaders alsaciens de l’industrie du futur n’a pas tardé à proposer des solutions : créée en 2015 avec l’appui de la CCI d’Alsace, du réseau Rhénatic, et de partenaires privés, le groupe informel (SEW Usocome, Johnson Control, Solvay, etc.) lance un serious game consacré à l’industrie du futur. "Ce type d’application permet à l’utilisateur de découvrir de manière interactive les domaines et technologies qui composent l’industrie du futur. Ces concepts sont présentés au joueur au fil de l’expérience du jeu", explique Eric Bonnin, de la CCI d’Alsace

 

40 briques technologiques

Le public visé est constitué des centaines de patrons de PME qui se trouvent éloignés de la démarche, quelles qu’en soient les raisons. L’idée est loin du gadget, puisqu’elle plonge le joueur dans des scenarii adaptés à son secteur d’activité, la taille de l’entreprise, la nature des projets et un calendrier de déploiement. "Nous avons identifié 400 technologies différentes qui composent l’industrie du futur, ramenées à une quarantaine de thématiques principales, des briques technologiques", confie Guillaume Lillig de CPC Analytics, l’un des développeurs du programme. Cette partie du travail a été menée avec les industriels partenaires pour être au plus près du réel.

 

Un temps pour chaque brique technologique

Le serious game vise l’interactivité et une grande simplicité d’usage. Le principe est la construction d’un site industriel en se basant sur le profil établi par l’industriel. L’arborescence du déploiement des briques technologiques est construite avec des codes couleur variant selon la pertinence – ou non – des solutions retenues par l’industriel en fonction des propositions figurant sur l’écran. "Une fois le jeu achevé, un débrief est envoyé par mail, avec des précisions et explications quant au schéma que l’industriel aura lui-même constitué", ajoute Gilles Noeppel d’Almedia, autre développeur.

 

Des parrains attentifs

Mis en ligne le 22 avril sur www.smarttech-solutions.eu, le serious game a pour vocation de contribuer à accélérer l’entrée des PME alsaciennes, puis du Grand Est dans le monde de l’industrie du futur. "Notre volonté est de permettre à chaque patron de créer son propre modèle à son propre rythme et selon ses propres projets", insiste Philippe Klein, responsable du projet Usine du futur chez SEW Usocome, qui a participé au développement du jeu, entièrement financé par les partenaires privés.

 

170 apporteurs de solutions

Etape suivante pour chaque industriel concerné, bâtir et développer son projet. Les promoteurs de l’opération laissent à chaque dirigeant le soin d’avancer à sa manière, mais proposent un accompagnement indirect précieux : "Le niveau de maturité des solutions présentées par les 170 start-up et TPE identifiées et sélectionnées a été évalué et les offreurs de solutions sont incités à se regrouper pour toucher plus efficacement les industriels. Notre volonté est aussi de mettre en avant ces entreprises, dont la clientèle n’est pas uniquement régionale", ajoute Mireille Hahnschutz de la CCI d’Alsace.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale