Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Polyarc, à l'origine du jeu Moss, lève 9 millions de dollars pour s'attaquer à la réalité augmentée

Levée de fonds Le jeune studio américain Polyarc, spécialisé dans la réalité virtuelle, vient de lever 9 millions de dollars. Cette somme va lui servir à financer plusieurs nouveaux projets et à étendre son expertise aux jeux en réalité augmentée.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Polyarc, à l'origine du jeu Moss, lève 9 millions de dollars pour s'attaquer à la réalité augmentée
Polyarc, à l'origine du jeu Moss, lève 9 millions de dollars pour s'attaquer à la réalité augmentée © Polyarc

Le studio américain Polyarc, à l'origine du jeu en réalité virtuelle Moss, a annoncé le 29 juillet une levée de fonds de 9 millions de dollars. Elle va lui servir à étendre son expertise à la réalité augmentée. Le tour de table a été mené par Hiro Capital, avec la participation de Vulcan Ventures et Galaxy Interactive. Ian Livingstone, l'un des fondateurs de Hiro Capital (et ancien dirigeant d'Eidos), rejoint le conseil d'administration de Polyarc.

Polyarc n'abandonne pas la réalité virtuelle pour autant, et même si rien n'est annoncé, on peut sans trop de risque supposer qu'une suite à Moss est en cours de préparation. Ce jeu place l'utilisateur dans la peau d'un esprit qui contrôle une souris appelée Quill dans une vue à la troisième personne, chose rare pour la VR. Il s'agit d'un des titres les plus populaires sur les plateformes PlayStation VR et Oculus.

Plusieurs projets en cours
C'est la seconde levée de fonds de Polyarc, qui avait déjà réuni 3,5 millions de dollars lors de sa création en 2016. Ces premiers fonds avaient financé la création de Moss. Le studio, basé à Seattle, a été fondé par des vétérans de l'industrie vidéoludique : Chris Alderson, Tam Armstrong et Danny Bulla. Il est l'un des rares studios de développement de jeux vidéo à être financé par du capital risque.

Polyarc travaille actuellement à la fois sur des projets en réalité virtuelle et en réalité augmentée, d'après une interview de son CEO accordée à Venture Beat. Ces 9 millions de dollars serviront expressément à financer l'un d'entre eux.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media