Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Portée par Bpifrance, la plateforme "Tech in Fab" veut favoriser les coopérations entre industriels et deep tech

Le gouvernement vient de présenter un plan pour favoriser l'innovation des industriels tout en créant des opportunités commerciales pour les start-up travaillant sur des technologies de rupture, dites "deep tech". Fraîchement lancée, la plateforme "Tech in Fab" doit favoriser les rapprochements entre ces deux mondes grâce à un répertoire, un agrégateur d'appels d'offres et des exemples de collaborations réussies. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Portée par Bpifrance, la plateforme Tech in Fab veut favoriser les coopérations entre industriels et deep tech
Portée par Bpifrance, la plateforme "Tech in Fab" veut favoriser les coopérations entre industriels et deep tech © Unsplash/ Nik MacMillan

Agnès Pannier-Runacher, ministre chargée de l'industrie, et Cédric O, secrétaire d'Etat chargé de la transition numérique et des communications électroniques, viennent de présenter un plan pour favoriser les coopérations entre les industriels français et les deep tech, ces start-up un peu particulières qui développent des technologies de rupture issues de la recherche. 

favoriser les rencontres
Ce dispositif prévoit la création d'une nouvelle plateforme, baptisée "Tech in Fab", portée par Bpifrance. Elle propose en accès libre des contenus à visée pédagogique sur l'innovation, un répertoire de solutions technologiques et des exemples de collaboration. Elle inclut également la publication d'appels à projets et une redirection vers les offres et services de Bpifrance et de ses partenaires. 

De leur côté, les start-up pourront actualiser les données les concernant et prendre connaissance des appels à projets publiés par les industriels sur la plateforme.

En parallèle de ce lancement, Bpifrance et France Industrie, une organisation professionnelle qui rassemble 69 membres dans divers secteurs industriels, ont signé un "partenariat stratégique" sur les innovations de pointe. Il visera à faciliter "une meilleure compréhension mutuelle" et une "collaboration opérationnelle" entre les deep tech, les grands groupes et les filières industrielles. 

Un document pour faciliter les accords
Plusieurs dispositifs sont prévus par cet accord. Un "memorandum de collaboration", conçu en partenariat avec l'Institut national de la propriété intellectuelle (Inpi), visera à encadrer et guider les négociations entre les deux parties en vue de contractualiser leurs engagements. Des événements seront également organisés. 

Ces annonces s'inscrivent dans le plan "Deeptech" lancé par Bpifrance en 2019 qui a déjà permis d'accompagner 600 jeunes pousses. Il a récemment été revu à la hausse pour passer à 2 milliards d'euros en investissement d’ici 2023 (au lieu de 1,3 milliard d'euros) et dont les financements augmenteront de plus de 50% dès 2021.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.