Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pour concevoir ses propres puces 5G, Apple rachète bien la division modem d’Intel pour un milliard de dollars

[ACTUALISE] Les discussions en vue d’une reprise de la division modem d’Intel par Apple auraient abouti, après des mois de négociations. L’opération, évaluée à près d’un milliard de dollars – soit près de 900 millions d’euros –, devrait garantir davantage d’indépendance à la firme de Cupertino, qui serait alors à même de développer ses propres puces 5G.
mis à jour le 26 juillet 2019 à 10H35
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pour concevoir ses propres puces 5G, Apple rachète bien la division modem d’Intel pour un milliard de dollars
Pour concevoir ses propres puces 5G, Apple rachète bien la division modem d’Intel pour un milliard de dollars © jankuss / Pixabay

Actualisation (26/07/2019) : Un accord a bien été trouvé. Apple a confirmé jeudi 25 juillet 2019 qu’il se porte acquéreur de la "majorité" de la division modem d’Intel pour une somme effectivement proche d'un milliard de dollars. Est concernée la reprise de 2 200 ingénieurs et de quelque 17 000 brevets. "Nous travaillons en lien avec Intel depuis des années, et nous savons que l’équipe [de sa division modem, N.D.L.R.] partage la passion d’Apple pour la création de technologies qui fournissent la meilleure expérience possible aux utilisateurs, a réagi Johny Srouji, vice-président d’Apple. Nous sommes excités à l'idée que tant d’excellents ingénieurs rejoignent notre département de technologies cellulaires, en pleine croissance. Ils aideront à conduire le développement de nos futurs produits, et permettront à Apple de se différencier davantage encore à l’avenir." La marque à la pomme s’attend à ce que l’opération soit définitivement conclue d’ici au "quatrième trimestre 2019". Cette transaction devrait lui permettre de prendre de la distance avec Qualcomm, avec qui elle a eu des contentieux, tout en renforçant sa stratégie visant à développer ses composants en interne – puces 5G en premier chef.

 

Nos confrères américains du Wall Street Journal rapportaient dès ce mardi 23 juillet que négociations entre les deux parties en étaient "à un stade très avancé", mettant fin à des rumeurs qui circulaient depuis plusieurs mois. L’opération, évaluée à un milliard de dollars  – soit près de 900 millions d’euros –, doit permettre à la marque à la pomme de développer en interne quelques composants de ses iPhones... en mettant le grappin sur un certain nombre de brevets de technologies de communication sans fil.

 

 

CONCEVOIR UNE PUCE 5G

L’objectif d’Apple est bien de s’économiser des années de travaux pour concevoir une puce 5G en interne. Cette priorité stratégique de la firme de Cupertino doit lui permettre d’apporter une nouvelle valeur ajoutée à ses appareils vis-à-vis de la concurrence, à l’heure où les ventes de smartphones tendent à stagner sur les principaux marchés mondiaux. Les tractations entre Apple et Intel seraient donc au cœur de gros enjeux économiques. Les observateurs américains s’attendent à ce que les négociations aboutissent dès la semaine du 29 juillet 2019.

 

Si tel était le cas, la division modem du fondeur pourrait rejoindre l’équipe d’ingénieurs qu'Apple s’échine à mettre sur pied à San Diego (Californie). Pour Intel, cette cession serait à l’inverse un soulagement. Si elle marquera la fin de son aventure dans l’architecture des téléphones mobiles, elle devrait surtout lui éviter de continuer d’accumuler des pertes pouvant monter jusqu’à un milliard de dollars par an. Le fondeur ne devrait pas pour autant tirer une croix sur le développement de la 5G… en se recentrant juste sur d’autres types d’appareils.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media