Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pour contrer l'offensive d'Amazon, l'indien Flipkart boucle une levée de fonds record

Levée de fonds Flipkart, géant indien de l'e-commerce, a officialisé cette semaine un tour de table d'1,4 milliard de dollars. L'opération porte sa valorisation à 11,6 milliards de dollars. Grâce à ces nouveaux fonds (injectés, entre autres, par eBay, Tencent et Microsoft), Flipkart entend faire face à l'offensive menée par Amazon qui cherche à s'emparer d'un marché regroupant près de 450 millions d'internautes.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pour contrer l'offensive d'Amazon, l'indien Flipkart boucle une levée de fonds record
Pour contrer l'offensive d'Amazon, l'indien Flipkart boucle une levée de fonds record © Flickr - Sankarshan Mukhopadhyay

1,4 milliard. C'est le montant de la dernière levée de fonds de Flipkart, le géant indien du e-commerce. Il s'agit de la plus grosse levée de fonds réalisée par une entreprise du web en Inde. Jusqu'ici, la plus importante augmentation de capital se chiffrait à un milliard de dollars et revenait à… Flipkart, lui-même !  Ce dernier tour de table a été mené auprès d'investisseurs prestigieux dont le géant chinois Tencent, l'américain eBay (qui cède, par ailleurs, ses activités en Inde à Flipkart) ou encore Microsoft. L'opération porte la valorisation de Flipkart à 11,6 milliards de dollars.

 

Amazon prévoit d'investir 5 milliards de dollars en Inde

Grâce à cette levée de fonds, Flipkart, fondé en 2007 par deux anciens employés d'Amazon, entend justement contrer les avancées d'Amazon sur le territoire indien. La firme de Jeff Bezos prévoit, en effet, d'investir 5 milliards de dollars sur ce marché au cours des cinq prochaines années. Présent sur cette région du monde depuis 2013, avec Amazon India, la firme de Seattle souhaite s'emparer d'un marché extrêmement porteur, après avoir loupé sa conquête chinoise (l'empire du Milieu étant désormais largement dominé par le puissant Alibaba).

 

L'Inde devrait compter 450 millions d'internautes d'ici le mois de juin prochain. Mi-2016, le pays en comptait 352 millions. Parmi eux, 213 millions (soit plus de 60%) accèdaient à Internet depuis leur téléphone. "Si vous regardez les chiffres, toutes les trois secondes, un Indien accède à Internet pour la première fois", souligne Mihir Kittur, cofondateur d'Ugam, interrogé par le site américain spécialisé Retail Dive.

 

Un marché à 70 miliards de dollars d'ici cinq ans

Conséquence de cet accès massif à la toile, les activités e-commerce croissent également à vitesse grand V, même si pour le moment les ventes en ligne ne représentent que 4 à 6% du marché de la distribution du pays. Il n'en reste pas moins que les chiffres attendus donnent le vertige. Selon les prévisions du Boston Consulting Group, les revenus générés par les ventes en ligne en Inde devraient quadrupler dans les cinq prochaines années pour flirter avec les 70 milliards de dollars .

 

Cette levée de fonds devrait également conférer à Flipkart une certaine marge de manoeuvre face à un autre rival : l'indien Snapdeal, fondé il y a six ans à New Delhi. Soutenu par le géant japonais SoftBank (qui aimerait orchestrer une fusion entre les deux acteurs locaux), sa place de marché devrait regrouper, d'ici la fin de l'année, 500 000 marchands, contre 300 000 l'année dernière. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale