Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pour Google, Daydream est-il le futur de Tango ?

Le premier smartphone utilisant Tango, le Phab 2 Pro de Lenovo, arrive enfin sur le marché. Quelles perspectives pour cette technologie de réalité augmentée, trois ans après son annonce par Google ? Saura-t-elle trouver une place au cœur de chaque smartphone ? Surtout, quelle relation la lie à la nouvelle plateforme Daydream ?

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pour Google, Daydream est-il le futur de Tango ?
Pour Google, Daydream est-il le futur de Tango ? © Lenovo

Après des années d'annonces et de prototypes, le premier smartphone équipé de la technologie Tango de Google est enfin sorti. Il s'agit du Lenovo Phab 2 Pro, une "phablette" dotée d'un écran de 6,4 pouces et vendue pour 499 dollars aux Etats-Unis. Tango était à l'origine un projet de l'équipe ATAP (Advanced Technologies and Projects) de Motorola, que Google a acquis en même temps que le constructeur de smartphones, puis conservé lors de la revente de ce dernier à Lenovo.

 

 

La technologie prend la forme d'une série de capteurs qui permettent à un appareil de cartographier son environnement en 3D. Outre la cartographie elle-même, cela lui permet surtout de calculer son positionnement dans l'espace avec précision, une fonctionnalité qui ouvre la porte à tout un tas d'applications de réalité augmentée. Ces capacités sont similaires à celles de la technologie HoloLens de Microsoft, ainsi que de la caméra RealSense d'Intel. Pour accompagner ce lancement, 35 applications dédiées ont été publiées dans le Google Play Store. Beaucoup de petits jeux, mais aussi quelques applications plus sérieuses comme Measure, qui permet de mesurer n'importe quelle distance dans une pièce, ou iStaging, qui facilite la décoration intérieure.

 

Vers une intégration dans Daydream

Mais la vraie question est de savoir quelle place occupe aujourd'hui Tango pour Google. Le projet fait désormais partie du département Daydream, qui gère la plateforme de réalité virtuelle du géant de la recherche. Dans un entretien avec Engadget, Johnny Lee, directeur technique de Tango, reconnaît qu'une convergence naturelle aura lieu entre les deux projets à mesure qu'ils arriveront à maturité. Cette déclaration fait écho à la révélation la semaine dernière que Google travaille toujours en secret sur un casque de réalité mixte qui fonctionnerait sans smartphone.

 

Pour le moment, l'équipe en charge de Tango croit en son avenir au sein des smartphones et se focalise sur son adoption par un maximum de constructeurs. Plusieurs d'entre eux auraient déjà signé des partenariats, ce qui laisse penser que d'autres téléphones équipés de Tango devraient voir le jour en 2017. L'objectif de Google ? En faire "le nouveau GPS" : un module hardware essentiel qui sera présent dans tout appareil. A voir.

 

Reste que cette stratégie, si elle a du succès, préparerait à merveille le terrain pour un Daydream 2.0. Les capacités de détection du positionnement dans l'espace de Tango pourraient en effet se révéler un avantage décisif pour la plateforme de Google face à la concurrence.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale