Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pour la deuxième fois en un an, Annecy victime d'une cyberattaque

Les services informatiques de la ville de Haute-Savoie sont de nouveau hors service depuis ce matin à la suite d'une attaque informatique. Les démarches en ligne et les messageries électroniques sont indisponibles.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pour la deuxième fois en un an, Annecy victime d'une cyberattaque
Pour la deuxième fois en un an, Annecy victime d'une cyberattaque © Creative Common

La ville d'Annecy a annoncé ce jeudi 25 novembre qu'elle est la cible d'une cyberattaque. C'est la seconde fois en un an que la ville fait l'objet d'une attaque informatique de ce type. Cette dernière entraîne "un arrêt de tous les services informatiques" municipaux, rendant impossibles la plupart des démarches en ligne, dont la prise de rendez-vous, l'accès au portail service famille et aux sites des médiathèques, précise la ville.

Les services municipaux ne sont pas non plus joignables par téléphone et les agents n'ont pas accès à leur boîte mail. En revanche les accueils physiques de la mairie restent ouverts au public, et le site de la commune est toujours accessible.

En décembre 2020, Annecy a refusé de payer la rançon
En décembre 2020, l'agglomération du Grand Annecy municipalité avait fait l'objet d'une attaque par rançongiciel, qui avait également touché d'autres communes en France, attribuée au groupe cybercriminel Pysa. Elle avait refusé de payer la rançon.

Selon l'Anssi, les collectivités territoriales ont représenté 20% des victimes de rançongiciels en 2020. 30% des collectivités auraient subi ce type d'attaque l'année dernière, d'après le Clusif. Besançon, Marseille, Vincennes, Angers, Bondy… Toutes ont eu à faire à une attaque informatique.

Pour lutter contre ce fléau, l'État a débloqué 60 millions d'euros dans le cadre de son plan Cybersécurité, et mettra en place à partir de 2022 un label "ville cyber responsable" afin d'encourager les collectivités à sécuriser leurs systèmes d'information en étant accompagnées par la Gendarmerie et le groupement d'intérêt public Cybermalveillance.fr.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.