Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pour le gouvernement, Pokémon Go n'est pas un jeu mais un sujet de dissension

Insolite Dans la torpeur de l'été, c'est de deux ministres d'habitude discrètes qu'est venu le clash. Qui de Laurence Rossignol, ministre de la Famille, ou de Marisol Touraine, ministre de la Santé, a raison ?  Le désaccord entre les deux femmes va-t-il nécessiter une intervention des plus hautes autorités ? François Hollande va-t-il laisser la synthèse se faire ? Suspens...
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pour le gouvernement, Pokémon Go n'est pas un jeu mais un sujet de dissension
Il ne manquerait plus qu'un Pokémon se soit glissé dans le bureau présidentiel. © D.R.

Alors que l’opposition entre Emmanuel Macron et Manuel Valls semblait marquer le pas, une nouvelle ligne de fracture apparaît au sein du gouvernement, qui évoque les grandes heures du débat entre sociaux libéraux et frondeurs lors du vote de la loi travail.

 

UN TWEET LE DIMANCHE ET TOUT S'ENFLAMME 

Les tenants de ces deux lignes sont deux ministres d’habitude plutôt discrètes et peu enclines à faire entendre leur petite musique. Pour le dire autrement, il s’agit de deux modèles de solidarité gouvernementale. Mais peut-être pas expertes en maniement des réseaux sociaux.

 

Tout commence ce dimanche 26 juillet, quand la ministre de la Famille, Laurence Rossignol, tweete pour ironiser à propos du phénomène de société de la semaine : le Pokémon Go. Prenant prétexte d’une photo montrant des joueurs immobiles, elle raille leur alignement, et leur regard fixé sur l'écran du téléphone.

 

 

La réponse cinglante de Marisol Touraine

Ce que la ministre ignore, c’est que contrairement à ce que laisse penser cette photographie, Pokemon Go est plutôt un jeu qui invite les participants à se bouger. Ce qui n’a pas échappé à la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Portefeuille ministériel oblige, la Parisienne sait bien que la pratique d’un sport ou, à défaut, de la marche est un moyen efficace de prévention face à de nombreuses pathologies, y compris les plus graves. Et comme le dit la sagesse populaire, mieux vaut prévenir que guérir.

 

Résultat : sans plus y réfléchir, elle publie un tweet où elle félicite les joueurs "sortez, marchez. C’est bon pour la santé", s’enflamme-t-elle, semblant ignorer les préventions de sa collègue, qui n’ont même pas 24 heures et n'hésitant pas à contredire sa consoeur du gouvernement.

 

 

Soucieuse de l’ordre public et d’éviter un clash avec le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, la prudente Marisol Touraine, prend soin de rappeler aux joueurs de faire attention et "de rester attentif pour éviter l’accident".

 

Reste le débat entre Laurence Rossignol et Marisol Touraine. Le Premier ministre devra-t-il arbitrer ? Axelle Lemaire, voire Emmauel Macron, vont-ils, au nom du numérique, prendre parti pour le camp de Marisol Touriane, isolant un peu plus Laurence Rossignol, déjà moquée par les internautes ? Et surtout, le président de la République, François Hollande, devra-t-il rappeler à l’ordre ces ministres dissipés ? Ou laissera-t-il le temps au temps et la synthèse se faire d'elle-même ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

amicaljm
26/07/2016 10h51 - amicaljm

Et si ces deux idiotes s'abstenaient de nous dire ce que nous devons faire ? "Arrêtez d'emmerder les français", disait le Président Pompidou, mais lui était intelligent ça manque !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale