Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pour mieux épauler sa 5e promotion de start-up, Lafayette Plug and Play affine ses parcours d’accélération

L'accélérateur Lafayette Plug and Play accueille 17 start-up pour sa 5e session. Afin de mieux accompagner les jeunes pousses, le centre a déployé cette année deux parcours sur mesure, pensé en fonction de leur degré de maturité. 

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pour mieux épauler sa 5e promotion de start-up, Lafayette Plug and Play affine ses parcours d’accélération
Pour sa nouvelle session d'accélération, Lafayette Plug and Play accueille 17 start-up. © Nora H.

L’accélérateur Lafayette Plug and play, dédié aux métiers du commerce et de la mode, a accueilli cette semaine sa cinquième promotion de start-up. Sur les 213 projets déposés lors de l’appel à candidature, 17 d’entre elles ont été retenues pour intégrer la structure, issue du partenariat entre le groupe Galeries Lafayette et l’accélérateur Plug and Play.


Objectif : accélérer la mise sur le marché de solutions répondant aux problématiques adressées par les marques partenaires. Soit, pour cette nouvelle session : le paiement sans friction, l’amélioration des chatbots, le phygital et l’exploitation des données transactionnelles bancaires.

 

Des parcours adaptés aux toutes jeunes pousses... 

Les sociétés épaulées cette année comptent des jeunes pousses comme la française Joko, qui développe une application B2C s’appuyant sur les données transactionnelles de ses utilisateurs pour les récompenser lors de leurs achats. "Mais aussi des entreprises plus matures comme la société américaine Slyce déjà bien implantée aux Etats-unis, qui ne nécessitent pas forcément le même type de conseils et d’encadrement", souligne Pieter Lammens, directeur de l'accélérateur.


Afin de leur fournir un soutien sur mesure, l’accélérateur a donc renforcé son dispositif 2018 en établissant deux parcours distincts selon le degré de maturité de l’entreprise accélérée. Le programme Early track s’adresse aux jeunes start-up qui, après avoir déployé une offre BtoB structurée et éprouvé un produit minimum viable, visent désormais à accroître leur portefeuille de clients. "Cet accompagnement doit leur permettre de développer leur réseau de partenaires retail, de les aider lors de leurs premières levées de fonds, mais aussi leur permettre de mieux recruter ou d’optimiser leur process de vente", détaille Pieter Lammens. Les start-up qui suivent ce parcours doivent se délocaliser et prendre leurs quartiers dans le centre, le temps de l’accélération.

 

... et aux start-up plus matures

Le second parcours, baptisé Later track se concentre, lui, essentiellement sur le business model. Il est destiné aux sociétés plus matures, qui cherchent principalement à accélérer leur traction en levant des fonds en "série B+". "Il s’agit souvent de sociétés internationales qui souhaitent pénétrer le marché français ou européen. L’année dernière, nous avons ainsi accueilli la société anglaise Blippar, leader de la réalité augmentée, qui a déjà levé pas moins de 100 millions d’euros", explique Pieter Lammens. Contrairement aux jeunes start-up, ces dernières ne s’installent qu’à temps partiel dans les locaux parisiens.


Durant toute la durée du programme, les entreprises bénéficieront de sessions de mentoring réguliers avec des experts sectoriels, partenaires corporate et investisseurs tels que Serena Capital, Alven Capital ou Elaia Partners. Et pourront exposer le résultat de leurs efforts lors du Winter Expo Day, fin novembre 2018, en présence d’investisseurs européens et de cadres dirigeants issus de grandes entreprises partenaires. Cette année, les startupers pourront compter sur un public élargi : Kiabi, Camaïeu, Lagardère Travel Retail et Mediaperformances ont en effet rejoint le rang des partenaires. En 2017, 8 des 29 start-up soutenues ont levé 10,5 millions d’euros. Et 55 pilotes ont été déployés.
 

Les 17 start-up de la 5e promo

  • Andjaro - France
  • Askhub - France
  • Beamy - France
  • Go in store - Royaume-Uni
  • Joko - France
  • Nuggets - Royaume-Uni
  • Omnia Retail - Pays-Bas
  • One Stock - France
  • Oyst - France
  • Paylead - France
  • Processout - France
  • Slyce - Etats-Unis
  • Toucan Toco - France
  • Veesion - France
  • Visualbot - France
  • yReceipts - Royaume-Uni
  • ZenWeShare - France

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale