Pour Pierre Gattaz, il faut laisser la direction d'Alcatel-Lucent mener sa restructuration

S'opposant au gouvernement qui a appelé la direction d'Alcatel-Lucent à revoir à la baisse son plan de restructuration, le président du Medef a mis en avant la nécessité pour l'équipementier télécoms français de s'adapter à la situation mondiale.

Partager
Pour Pierre Gattaz, il faut laisser la direction d'Alcatel-Lucent mener sa restructuration

Le président du Medef Pierre Gattaz a appelé ce mercredi 9 octobre le gouvernement à laisser Alcatel-Lucent se restructurer pour s'adapter à la concurrence qui secoue le secteur des télécommunications. La veille, l'équipementier télécoms avait annoncé son intention de supprimer 900 postes en France.

Le gouvernement veut réduire l'ampleur des suppressions d'emplois

"Il faut surtout éviter d'interdire aux entreprises de s'adapter dans cette mondialisation", a ainsi enjoint le patron des patrons sur i-Télé. Un peu plus tôt sur Europe 1, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait demandé à la direction d'Alcatel-Lucent de revoir son projet pour "sauver le maximum d'emplois".

A l'Assemblée nationale mardi, Arnaud Montebourg avait de son côté jugé "excessif" ce nouveau plan social du groupe français, le sixième depuis la fusion avec l'américain Lucent en 2006.

"Surtout ne pas interdire aux entreprises de s'adapter"

Face à cette volonté d'intervention du gouvernement : "surtout ne pas interdire aux entreprises de s'adapter", a insisté Pierre Gattaz. Le patron des patrons a toutefois indiqué que l'Etat devait s'assurer "que les salariés d'Alcatel-Lucent retrouvent du travail".

Mais dans un contexte général de crise, Pierre Gattaz a appelé le gouvernement à "dire aux salariés français qu'ils connaîtront deux, trois, quatre, cinq entreprises et peut-être des métiers différents".

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS