Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pour rassurer sur la 5G, le gouvernement renforce les contrôles d'exposition aux ondes

Le gouvernement veut doubler les contrôles d'exposition aux ondes électromagnétiques réalisés sur les smartphones, notamment 5G, et renforcer ceux des antennes de téléphonie mobile. Des annonces faites dans le but de rassurer face aux voix qui s'élèvent contre la 5G et qui mettent en avant la nocivité supposée de cette technologie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pour rassurer sur la 5G, le gouvernement renforce les contrôles d'exposition aux ondes
Pour rassurer sur la 5G, le gouvernement renforce les contrôles d'exposition aux ondes © Ericsson

Le gouvernement veut faire preuve de pédagogie sur la 5G et rassurer sur la nocivité éventuelle de ce réseau. Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique des Communications électroniques, a assuré lundi 12 octobre 2020 que l'Agence nationale des fréquences (AFNR) allait doubler les contrôles de débit d'absorption spécifique (DAS) réalisés sur les smartphones et les antennes de téléphonie mobile.

140 SMARTPHONES CONTRÔLÉS EN 2021
Les contrôles DAS permettent à l'AFNR d'évaluer l’énergie qu’absorbe le corps humain lors de l’utilisation d'un appareil radioélectrique, ce qui permet donc de déterminer l’exposition aux ondes électromagnétiques. L'ensemble des contrôles réalisés sont rendus publics. L'Agence nationale doit passer de 70 smartphones contrôlés en 2019 à 140 en 2021. Le but, assure le gouvernement, est de parvenir à tester plus de 80% des modèles de smartphone les plus vendus en France dès 2020 avec un focus sur les smartphones 5G. Pour réaliser ces contrôles, l'AFNR achète des smartphones en boutique ou sur internet.

De même, l'organisme va renforcer les contrôles des antennes de téléphonie mobile. De 6 500 contrôles réalisés en 2020, l'agence souhaite passer à 10 000 en 2021. Afin de se focaliser sur la 5G et les effets potentiels de ces ondes, l'agence doit réaliser 4 800 mesures permettant de mesurer "la puissance d’émission des antennes avant et après le déploiement de la 5G dans diverses configurations représentatives", explique le gouvernement.

Art-Fi mesure le DAS en temps réel
Ces annonces gouvernementales ont été réalisées au sein des locaux de la start-up francilienne Art-Fi. Pour rappel, l'ANFR a signé un acte d'engagement pour acquérir un banc de test développé par cette jeune pousse.

Art-Fi a développé une technologie de mesure en temps réel des ondes émises par un smartphone. Celui-ci est collé à une tête en plastique noir à l'aide d'un bras robotique bleu afin de simuler un appel téléphonique. Cela dure deux secondes, le temps de mesurer la qualité du signal et le DAS qui s'affichent immédiatement sur un écran d’ordinateur.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media