Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pour réduire les tâches administratives, l'hôpital de Nancy mise sur la reconnaissance vocale

Dans le cadre d'un plan de transformation digitale, le CHRU de Nancy a mis en place la solution de reconnaissance vocale de l'américain Nuance Communications. L'objectif est de réduire les tâches administratives qui empiètent très souvent sur la prise en charge effective du patient pour les secrétaires médicales et les médecins.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pour réduire les tâches administratives, l'hôpital de Nancy mise sur la reconnaissance vocale
Pour réduire les tâches administratives, l'hôpital de Nancy mise sur la reconnaissance vocale © Unsplash/ Online Marketing

Il y a quelques mois, L'Usine Digitale présentait l'outil de reconnaissance vocale "Dragon Medical" développé par Nuance Communications. Dernier hôpital en date à le déployer : le Centre hospitalier régional et universitaire (CHRU) de Nancy, qui vient d'annoncer qu'il utilisait pleinement ce dispositif depuis début janvier 2020. Cette mise en place s'est faite dans le cadre d'un plan de transformation digitale axé sur "la fin du papier". L'objectif est de réduire les tâches administratives des secrétaires médicales et des médecins.

 

Libérer les secrétaires médicales de "la frappe"

Dans un premier temps, la direction des systèmes d'information (DSI) de l'établissement hospitalier a concentré ses efforts sur le métier de secrétaire médicale. L'objectif était de décharger les 550 secrétaires médicales du CHRU des prises de rendez-vous et de "les libérer de la frappe occupant 30% de leurs temps". Désormais l'intégration de la reconnaissance vocale leur permettrait de "se consacrer à l'accueil du patient et à l'aide du médecin", révèle Jean-Christophe Calvo, chef du département territorial de la transformation numérique et de l’ingénierie biomédicale du CHRU de Nancy.

 

Dans un second temps, le CHRU a voulu se pencher sur les tâches administratives des médecins, qui occuperaient jusqu'à 30% de leur journée. Des tests ont été menés par une poignée de médecins et aujourd'hui, ce sont 270 praticiens du CHRU qui utilisent la reconnaissance vocale pour, par exemple, produire la lettre de liaison rendue obligation à l'issue d'une hospitalisation. Concrètement, Dragon Medical capte l'information vocale sur un poste de travail, la stocke dans le cloud et l'intègre dans le dossier patient informatisé.

 

Déployer cet outil dans un périmètre plus large

Séduit par la reconnaissance vocale, le CHRU de Nancy compte étendre l'utilisation de cet outil au périmètre du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) Sud Lorraine. "Si nous pouvons aligner nos outils et donner à nos médecins le même environnement de travail sur tout le territoire, nous aurons fait un grand pas pour la qualité, le confort de travail des professionnels et la satisfaction des patients", conclu Jean-Christophe Calvo.

 

Le CHRU de Nancy n'est pas le premier acteur médical à se mettre à la reconnaissance vocale pour rationaliser des tâches à faible valeur ajoutée. Nuance Communications revendique 18 000 clients professionnels en France et 500 000 à l'échelle mondiale, principalement dans le secteur hospitalier.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media