Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pour une dizaine de milliards de dollars : Palantir Technologies, la discrète

Elles viennent à peine de sortir leur œuf mais, déjà, elles veulent être plus grosses que le bœuf. Avec cette nouvelle série d’été, pénétrez dans l’univers de ces start-up au succès fou, qui flirtent avec les dix milliards de dollars de valorisation boursière après quelques mois ou années d’existence seulement. Troisième épisode : le spécialiste des logiciels informatiques d'analyse de données Palantir Technologies.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pour une dizaine de milliards de dollars : Palantir Technologies, la discrète
Pour une dizaine de milliards de dollars : Palantir Technologies, la discrète © Palantir Technologies

L’histoire de la start-up américaine spécialiste des outils Big data Palantir est digne d’un roman de Tolkien. Une épopée technologique au nom prophétique : inspiré de l’univers du romancier britannique, un palantir évoque une "pierre de vision" qui permet à son utilisateur d'observer des lieux distants dans l'espace et le temps.

Et comme dans les livres de Tolkien, les liens avec les puissants favorisent les quêtes. Car Palantir, fondée en 2004 par des anciens de PayPal à la tête de fonds d’investissement, a d’abord répondu à un besoin de la CIA de collecter et d’analyser des méta-données. L’agence américaine du renseignement a d’ailleurs investi 2 millions de dollars dans la start-up à sa création.

traquer les terroristes et les évadés fiscaux

Peu connue en Europe, Palantir Technologies est aujourd’hui valorisée à 9 milliards de dollars. Elle s’est spécialisée dans l’exploration et l’analyse de gros volumes de données pour la fine fleur des institutions américaines : CIA, FBI, ministère de la Défense, NSA (l’agence nationale de sécurité), SEC (l’organe de contrôle des marchés financiers)... Les logiciels phare de la start-up servent à traquer les terroristes et les évadés fiscaux, à scanner les flux financiers tout autant que les communications à haut risque.

Fin 2013, la pépite de Palo Alto (Californie) a bouclé une nouvelle levée de fonds aux termes de laquelle elle a réussi à récolter quelque 100 millions de dollars (700 millions au gré des levées de fonds depuis sa création).

Comme l'écrivait le magazine Forbes en août 2013, les dirigeants de Palantir sont parvenus à faire d’une start-up créée par cinq entrepreneurs issus du sérail une entreprise technologique soutenue par des pontes comme l’ancienne secrétaire d’Etat Condoleeza Rice ou les ex-directeurs de la CIA David Petraeus et George Tenet.

Elodie Vallerey

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale