Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pour une dizaine de milliards de dollars : Snapchat, l'ado rebelle

Elles viennent à peine de sortir leur œuf mais, déjà, elles veulent être plus grosses que le bœuf. Avec cette nouvelle série d’été, pénétrez dans l’univers de ces start-up au succès fou, qui flirtent avec les dix milliards de dollars de valorisation boursière après quelques mois ou années d’existence seulement. Premier épisode : le service de partage de photos et vidéos éphémères Snapchat.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pour une dizaine de milliards de dollars : Snapchat, l'ado rebelle
Pour une dizaine de milliards de dollars : Snapchat, l'ado rebelle © Snapchat - capture vidéo YouTube

Ces derniers mois, vous n’avez pas pu passer à côté de Snapchat et son petit fantôme blanc en guise de logo. L’application de partage de photos et de vidéos éphémères séduit les ados du monde entier… et les mastodontes de la high-tech.

Comme Uber ou Airbnb, la start-up créée en 2011 par des étudiants de l’université américaine de Stanford flirte aujourd’hui avec une valorisation à plus de dix milliards de dollars.

Car après avoir éconduit les avances de Facebook et Google en 2013, Evan Spiegel, le jeune cofondateur et CEO de Snapchat, a failli céder aux sirènes d’un autre géant du numérique : Alibaba. Le leader du e-commerce en Chine a négocié plusieurs mois avec le réseau "fantôme" pour figurer en bonne place lors d'une nouvelle levée de fonds.

Si l'entrée au capital du chinois a finalement été écartée, Snapchat continue son bonhomme de chemin en solitaire en réussissant de régulières levées de fonds lucratives.

Mais le service de partage commence à frémir sous la pression du marché : son business modèle est questionné, son statut de "cash machine" remis en cause. Une émission de nouvelles actions de la société a été dévoilée le 9 août par Bloomberg. Elle représenterait 3% du capital de la start-up.

De récents scandales sur le manque de protection des données des utilisateurs ont terni l’image du réseau social éphémère. Avec un nombre d'utilisateurs de plus en plus conséquent, Snapchat pourra-t-il continuer à jouer dans la cour des grands en solo ?

Elodie Vallerey

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale