Pourquoi Ikea utilise des drones pour contrôler les stocks de ses entrepôts

Ikea compte désormais 100 drones répartis dans seize pays pour réaliser l’inventaire de ses stocks à la place des employés lorsque les entrepôts sont vides.

Partager
Pourquoi Ikea utilise des drones pour contrôler les stocks de ses entrepôts

Le géant suédois de l’ameublement Ikea a annoncé, dans un article de blog publié le 15 mars 2023, que le 100e drone destiné à faire l’inventaire de ses stocks avait décollé à Ikea Zaventem, en Belgique.

Il y a trois ans, Ingka Group, la holding du groupe Ikea, a entamé une collaboration avec le fournisseur suisse de drones d’intérieur Verity, société fondée par Raffaello D’Andrea, l’un des créateurs de Kiva Systems, racheté par Amazon en 2012 et désormais appelé Amazon Robotics.

Inspection de stocks automatisée

Ikea utilise ces petits appareils pour suivre de manière très précise ses stocks, évitant cette tâche longue et chronophage à ses employés, qui passaient sinon plusieurs heures par jour à traverser les immenses locaux et à tout saisir manuellement. Ces derniers peuvent ainsi consacrer plus de temps à des tâches à valeur ajoutée comme l’amélioration de la productivité, de l’expérience et du service client. L'entreprise réduit au passage ses coûts opérationnels.

La solution a d’abord été testée en Suisse dès 2020, à l’entrepôt central et au magasin de Spreitenbach. Elle en compte désormais 100 répartis dans seize pays parmi lesquels la Belgique, la Croatie, la Slovénie, l’Allemagne, l’Italie et les Pays-Bas.

Alerter les équipes sur les produits manquants ou les palettes endommagées

Les drones travaillent lorsque les entrepôts sont vides : la nuit, le week-end ou pendant les pauses ou les changements d’équipe. Ils décollent d’une station de charge puis déambulent dans l’entrepôt pour contrôler chaque palette grâce à un système GPS intégré. Tous les drones sont équipés de capteurs de sécurité à 360 degrés qui leur permettent d’éviter les obstacles inattendus.

Ils capturent des images, des vidéos et réalisent des scans de profondeur 3D des articles. Une fois ce travail terminé, les drones retournent à leurs stations de charge pour télécharger les données collectées : ils font l’inventaire, avertissent lorsqu’il manque certains produits, lorsque l’un d’eux n’est pas à sa place et identifient les palettes endommagées. Les collaborateurs n'ont plus qu'à récupérer ces informations, qui apparaissent sur un tableau de bord dédié, et à corriger les écarts de stocks.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS