Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pourquoi Microsoft renonce à brider les jeux sur Xbox One

L’éditeur de Redmond est contraint par le marché à revenir sur les restrictions qu’il voulait imposer aux utilisateurs de sa nouvelle console de jeux Xbox One. Pas sûr que cela suffise à établir la parité avec la PS4 de Sony.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pourquoi Microsoft renonce à brider les jeux sur Xbox One
Pourquoi Microsoft renonce à brider les jeux sur Xbox One © microsoft

C’est le soulagement chez les fans de la Xbox. La prochaine Xbox One, qui sera commercialisée à partir de novembre 2013, offrira les mêmes conditions d’utilisation que la Xbox 360 sur le marché depuis 7 ans. Microsoft a fait marche arrière en levant les restrictions qu’il voulait imposer pour lutter contre le piratage. Pas besoin donc de s’authentifier en se connectant au Web chaque jour. Et on peut utiliser tous les jeux même ceux d’occasion ou échangés avec des amis.

Microsoft n’a pas de choix. Son grand concurrent Sony n’a prévu aucune restriction sur l’utilisation de sa prochaine console PS4. Ceci positionne l’éditeur de Redmond en porte-à-faux sur le marché. D’autant que sa console est 100 euros plus chère que celle du Japonais (40 euros si on inclut les périphériques). Rien d’étonnant donc à ce que Sony ait pris l’avantage.

Les signaux envoyés par le marché sont très mauvais pour Microsoft. Les précommandes enregistrées par Amazon sont deux fois supérieures pour la PS4 à celles de la Xbox One. Amazon ne dévoile pas les chiffres, mais le message est clair pour Microsoft. D’autant que les analystes de Webdush Securities prévoient la vente de 12 à 15 millions PS4 la première année, contre 9 à 10 millions Xbox One. On serait loin de la parité entre la PS3 et la XBox 360, écoulées chaune à près de 80 millions d’unités depuis leur lancement.

Microsoft semble avoir entendu le message. Le géant des logiciels peut désormais concurrencer Sony à armes égales ou presque. Mais pas sûr que ceci suffise à rétablir la parité avec son concurrent japonais. Son image a subi un sacré coup. Il faudra longtemps pour réparer les dégâts.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale