Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pourquoi Octave Klaba cède les rênes d’OVH à Laurent Allard

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le fondateur d’OVH, Octave Klaba, laisse la main à Laurent Allard. Un changement destiné à aider cette entreprise familiale, star française de l’hébergement Web et du cloud computing, à franchir une nouvelle étape de développement.

Pourquoi Octave Klaba cède les rênes d’OVH à Laurent Allard
Pourquoi Octave Klaba cède les rênes d’OVH à Laurent Allard © OVH

C’est un tournant dans l’histoire d’OVH. À la tête de son entreprise depuis sa création à Roubaix en 1999, Octave Klaba cède son fauteuil de CEO (directeur général) à Laurent Allard, ancien directeur technique de CGI en France, une entreprise canadienne de services au numérique. Octave Klaba va ainsi se consacrer à la technique et l’innovation en tant que CTO (directeur technique). Il prendra également le poste de président du conseil d'administration occupé jusqu'ici par son père Henri Klaba.

Ce changement intervient à un moment important pour OVH. L’entreprise familiale, où le père, la mère et le frère d’Octave Klaba travaillent aussi, s’impose comme le champion européen de l’hébergement des sites Web et la star française du cloud computing. C’est aujourd’hui une ETI de près de 1000 personnes et 230 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014 en croissance de 30%.

Attention a ne pas perdre l'esprit start-up

Mais pour cet ingénieur de l’institut catholique des Arts et Métiers, fils de deux immigrés polonais, l’ambition est de faire d’OVH un groupe mondial de plusieurs milliers de personnes dans 5 ans, en investissant 400 millions d’euros sur trois ans. Ce changement de taille nécessite un nouveau style de management. Il l’a dit lors de son sommet qui avait réuni ses partenaires et clients en octobre 2014. "Nous sommes en train de réfléchir sur la façon d’accompagner cette croissance en nous entourant des compétences adéquates en management, car on ne gère pas un grand groupe comme une start-up."

Garder toutefois l’esprit de start-up en termes d’agilité et d’innovation reste sa préoccupation. C’est grâce à cela que la petite société française a pu s’imposer face à des géants comme Google ou IBM. C’est en prenant en main la technique, une fonction occupée jusqu’ici essentiellement par son père Henri Klaba, qu’il espère perpétuer cet esprit.

Ridha Loukil

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale