Pourquoi Sony reprend une usine de semi-conducteurs de Toshiba au Japon

Sony, qui a racheté les capteurs d’image de Toshiba, va également lui reprendre l’usine de semi-conducteurs d’Oita, au Japon. Elle sera dédiée à la fabrication de capteurs d’images Cmos.

Partager
Pourquoi Sony reprend une usine de semi-conducteurs de Toshiba au Japon

Sony a conclu un accord définitif avec Toshiba pour lui reprendre l’usine de semi-conducteurs située à Oita, au Japon. La transaction s’élève à 19 milliards de yens, l’équivalent de 140 millions d’euros. L’usine, qui compte 1100 personnes et fabrique des puces électroniques sur tranches de 300 mm de diamètre, sera dédiée à la production de capteurs d’image Cmos, la grande spécialité de Sony.

Rachat des capteurs d'image de Toshiba

Cette opération est logique après le rachat des capteurs d’image de Toshiba par Sony, puisque l’usine en question fabrique ce type de composants utilisés comme œil électronique dans une grande palette de produits numériques, des mobiles aux scanners, en passant par les tablettes, les appareils photos ou encore les endoscopes médicaux.

Investissement de 1,5 milliard d'euros de Sony

Ebranlé par un scandale financier (maquillage des comptes financiers pour minimiser les pertes dans la télévision, les PC ou les composants électroniques), Toshiba tente de redresser la barre en vendant ou arrêtant les activités déficitaires. A l’inverse, Sony met les bouchées doubles pour accroître sa production dans les capteurs d’images Cmos, l’une de ses rares activités électroniques qui se portent bien. Selon son PDG Kazuo Hirai, le groupe investit cette année 1,5 milliard d’euros dans le domaine, deux fois plus qu’en 2014. Le rachat des capteurs d’image et de l’usine de Toshiba s’inscrit dans cet effort.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS