Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Préféré à Microsoft, Oracle serait en passe de racheter les activités américaines de TikTok

Vu ailleurs Plusieurs médias américains se font écho ce 14 septembre du rachat, quasiment acté, des activités américaines de TikTok par le géant américain Oracle. Si l'opération n'est pas confirmée officiellement, Microsoft, également en lice, a indiqué avoir été évincé de la course.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Préféré à Microsoft, Oracle serait en passe de racheter les activités américaines de TikTok
Préféré à Microsoft, Oracle serait en passe de racheter les activités américaines de TikTok © Håkan Dahlström - Flickr - C.C

Oracle préféré à Microsoft. C’est ce que de nombreux médias américains relatent lundi 14 septembre 2020 à la suite de la diffusion d’un communiqué de Microsoft, publié hier, qui indiquait ne pas avoir été retenu pour reprendre les activités américaines de TikTok, l’entreprise chinoise ByteDance ayant rejeté son offre d’achat.

"Nous sommes convaincus que notre proposition aurait été bonne pour les utilisateurs de TikTok tout en protégeant les intérêts de la sécurité nationale, a déclaré Microsoft dans un billet de blog. Pour cela, nous aurions apporté des changements importants pour nous assurer que le service répondait aux normes les plus élevées en matière de sécurité, confidentialité, sécurité en ligne et lutte contre la désinformation, et nous avons clairement explicité ces principes". A noter que l'élimination de Microsoft exclut de fait le distributeur américain Walmart, qui avait annoncé soutenir la firme de Redmond.

La technologie de TikTok ne serait pas à vendre
TikTok évoque de son côté la naissance d’un "partenariat technologique privilégié" avec son futur allié, sans le nommer. Citant des sources proches du dossier, le Wall Street Journal précise que cette opération ne sera pas "structurée comme une vente pure et simple". Difficile d’en savoir plus sur les modalités de l’opération, mais une information publiée par le China Morning Post révèle que ByteDance ne souhaite pas inclure ses algorithmes de recommandation, clé du succès de l’application de création et de partage de vidéo, dans la transaction.

Poussé par Washington, le rachat de TikTok par une entreprise américaine intervient quelques jours avant la date limite du 15 septembre fixée par le président Trump. L’administration américaine, en guerre commerciale ouverte avec un certain nombre d’entreprises chinoises accusées d’être à la solde de Pékin, avait affiché dès la mi-août son soutien officiel à Oracle et à son patron Larry Ellison.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media