Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Premier déploiement des camions autonomes Volvo Trucks dans les carrières norvégiennes

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le constructeur suédois Volvo Trucks a signé un accord avec la société norvégienne Bronnoy Kalk. Ses camions autonomes achemineront le calcaire des carrières de Bronnoy Kalk jusqu'au port le plus proche. Le déploiement sera totalement effectif fin 2019.

Premier déploiement des camions autonomes Volvo Trucks dans les carrières norvégiennes
Les camions autonomes de Volvo achemineront désormais le calcaire des carrières à ciel ouvert de Velfjord, exploitées par la société norvégienne Bronnoy Kalk jusqu’au port le plus proche. © Volvo

Les camions autonomes de Volvo Trucks achemineront désormais le calcaire des carrières à ciel ouvert de Velfjord, exploitées par la société norvégienne Bronnoy Kalk jusqu’au port le plus proche. Le transport, qui implique six camions autonomes, s’effectuera sur environ cinq kilomètres de routes et de tunnels, rapporte le constructeur suédois.

 

Un déploiement opérationnel en 2019

Le constructeur suédois s’était bien engagé dans un certain nombre de projets-pilotes ces dernières années, notamment au Brésil. En 2016, il avait également testé ses véhicules dans une mine souterraine suédoise afin d’éprouver la sécurité de son concept en milieu risqué, mais c’est la première fois qu’il commercialise sa solution. Celle-ci restera néanmoins en test encore quelque temps - les camions embarquant encore un conducteur à bord -, pour devenir pleinement opérationnelle fin 2019.

 

 

En introduisant ses véhicules autonomes sur des marchés de niche, dans des environnements géographiquement réduits et donc contrôlables, aux trajets réguliers, Volvo entend démontrer la sûreté et l'utilité de sa solution et donner, par ricochet, un coup d’accélérateur au marché plus frileux de la voiture autonome.


L'usage des véhicules autonomes fait toujours débat. Volvo ne propose d’ailleurs pas, aujourd’hui, ses camions autonomes à la vente, mais propose uniquement un service de transport, relève Venture Beat. Le constructeur reste propriétaire de ses véhicules quand Bronnoy Kalk paie par tonne de calcaire acheminée. Un business model qui exige des sociétés un investissement moindre et les incite plus volontiers à sauter le pas.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale