Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Premier test grandeur nature pour les robots taxis de Mobileye à Paris

Vidéo Les salariés des Galeries Lafayette de Paris Haussmann pourront aller travailler en taxi autonome Mobileye. La filiale d'Intel lance enfin son pilote de robots taxis, en partenariat avec la RATP. Le service est accessible via l'application Moovit rachetée par Intel en 2020.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Premier test grandeur nature pour les robots taxis de Mobileye à Paris
Premier test grandeur nature pour les robots taxis de Mobileye à Paris © RATP - Hamdi Chref

Mobileye déploie ses véhicules autonomes à Paris. La filiale d'Intel a annoncé le 16 décembre 2021 le lancement d'un service de robot taxi à la demande dans la capitale en partenariat avec le groupe RATP.

Un opérateur Mobileye et un chauffeur RATP
Mobileye explique avoir obtenu toutes les autorisations nécessaires pour faire circuler ses véhicules autonomes dans les rues de Paris. Seuls les employés des Galeries Lafayette de Paris Haussmann peuvent programmer un trajet à bord de ces véhicules, pour se rendre au travail. Pour cela, ils doivent passer par l'application Moovit qui a été rachetée par Intel en mai 2020.

Ils feront partie des premiers clients de Mobileye. A terme, la filiale d'Intel entend faire de Moovit le cœur de son service de véhicule autonome à la demande. Déployer ce service via sa propre application va lui permettre de collecter les retours des clients afin de l'améliorer.

Ce service de robot taxi est disponible quatre jours par semaine, mais les partenaires ne précisent pas la durée de ce test ni le nombre de véhicules déployés. Chacun peut transporter deux passagers à la fois. Sont également présents à bord un opérateur de sécurité Mobileye et un conducteur RATP.
 

 

Un service commercial en 2022
En raison du trafic dense et de la présence de nombreux piétons, les villes comme Paris sont difficiles d'accès pour les véhicules autonomes. Réaliser un test au cœur de la capitale française permet ainsi à Mobileye de confronter sa technologie à des conditions de circulation difficiles. L'entreprise opère également des flottes de véhicules tests à New York, Munich, Détroit, Tokyo, Jérusalem, Tel Aviv et en Chine. La filiale d'Intel espère lancer un service commercial de robot taxi sous sa marque MoovitAV (AV pour autonomous vehicle) à Munich et Tel Aviv en 2022.

Ce partenariat avec la RATP a pris du retard. Il avait été annoncé en novembre 2019 pour un déploiement initial au premier semestre 2020, sur un parcours prédéfini autour de l'hôpital de la Pitié Salpêtrière. Une des difficultés rencontrées concerne le fait que Mobileye semble peu ouvert sur le partage des données. Or, la RATP en tant qu'opérateur de transport a besoin d'accéder à ces informations pour assurer la sécurité.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

yves Talhouet
25/12/2021 10h15 - yves Talhouet

Nous devons diminuer notre consommation d'énergie de 45% par rapport à la conso de 2020. Ce mode de mobilité est-il compatible avec cet impératif ? Prend -t-il en compte la finitude des ressources ? genre industrie automobile mondiale en arrêt car pas assez de composants électroniques !

Répondre au commentaire | Signaler un abus