Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Premier vol public réussi pour la voiture volante du Japonais SkyDrive

Vidéo Levée de fonds SkyDrive, start-up japonaise qui développe des solutions de mobilité aérienne urbaine, a annoncé le premier vol réussi de sa voiture volante électrique SD-03, avec un passager à bord.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Premier vol public réussi pour la voiture volante du Japonais SkyDrive
Premier vol public réussi pour la voiture volante du Japonais SkyDrive © SkyDrive

SkyDrive vient assurément de franchir une étape décisive. Soutenue par Toyota, la start-up japonaise a annoncé le 28 août avoir effectué le premier vol d’essai public, avec équipage, de sa voiture volante SD-03. Le test s’est déroulé quelques jours auparavant, le mardi 25 août, au-dessus du Toyota Test Field, considéré comme le laboratoire d’innovations du constructeur automobile.

"Le SD-03 monoplace a décollé en début de soirée et a fait le tour du terrain pendant environ quatre minutes", explique la société dans un communiqué. Le véhicule a volé à une hauteur de 3 mètres au-dessus du sol.

Huit rotors fonctionnant même en cas de panne de moteur
Le SD-03 est présenté comme le plus petit véhicule eVTOL (electric Vertical Take-Off and Landing) au monde. Il mesure deux mètres de haut sur quatre mètres de large et quatre mètres de long, ce qui représente au sol l’équivalent de deux voitures.

Conçu pour le transport des personnes dans les zones urbaines à fort trafic routier, il est doté de huit rotors disposés sur quatre emplacements. Chaque paire est composée de deux rotors individuels fonctionnant dans des directions opposées. Ce système doit lui permettre de voler même en cas de panne de moteur, et de répondre aux normes de conformité et de sécurité en vigueur. 

Par ailleurs, le véhicule est doté de deux feux blancs à l'avant et d'un feu rouge qui est lui situé sous l’appareil, afin de permettre aux personnels au sol d’identifier la direction empruntée par le véhicule. 
 


Un tour de table de 31 millions d'euros
Le vol d'essai n'était pas autonome puisque le véhicule a transporté un pilote. "Un système de contrôle assisté par ordinateur a aidé à assurer la stabilité et la sécurité du vol tandis que le personnel technique sur le terrain surveillait en permanence les conditions de vol et les performances de l'aéronef pour prendre le relais", poursuit la société spécialisée dans les solutions de mobilité aérienne urbaine.

Cette première expérimentation réussie couronne des années de travail. SkyDrive, lancée en 2012, espère obtenir une autorisation des autorités d’ici fin 2020 et une commercialisation pour 2023. La société développe également des drones dédiés au transport de fret. La société indique avoir bouclé une levée de fonds de série B de 3,9 milliards de yens, soit près de 31 millions d'euros, avec la participation, entre autres, de la Development Bank of Japan. 

A noter qu’il y a quasiment un an, le géant japonais de l'informatique et de la télécommunication NEC – qui compte parmi les investisseurs de SkyDrive – réalisait en partenariat avec la start-up Cartivator le vol d’un drone quadricoptère dédié au transport des personnes, pendant une minute, et ce sans aucun passager. SkyDrive a été fondée par d'anciens employés de Cartivator.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media