Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Premium Protector marque les tubes pétroliers

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Premium Protector marque les tubes pétroliers
Premium Protector marque les tubes pétroliers

Le marquage et le suivi des tubes en acier pour les forages dans l’industrie pétrolière est un serpent de mer. Les tubes d’une tonne, filetés et de longueurs variables, sont difficiles à tracer. La gravure à même le métal ne supporte pas l’usure et les chocs liés à la longue logistique. Quant à intégrer une puce RFID dans le métal, c’est possible, mais l’information n’est plus lisible une fois les tubes entreposés les uns sur les autres. La solution vient peut-être de la start-up française Premium Protector.

L’innovation

Une puce RFID est fixée à l’extrémité d’un tube en acier via un harnais scellé. Elle résiste aux exigences de la logistique et de la manutention. Une fois les tubes stockés sur les larges sites d’entreposage, les données (origine, longueur…) peuvent être lues sur un terminal dédié, sans avoir à déplacer les pièces d’une tonne.

Leur solution consiste à intégrer une large puce RFID dans une sangle scellée en bout de tube au-dessus d’un bouchon de protection. Ainsi positionnée, la puce bénéficie d’un effet "guide d’ondes" qui amplifie le signal et permet de lire l’information à l’aide d’un terminal dédié.

Le système a été testé avec succès sur les installations, en France, de Storengy, qui réalise des forages géologiques de stockage pour le gaz naturel. Trois brevets protègent l’innovation. Pour l’industrialisation, Premium Protector s’est tourné vers la Plastic Valley, près d’Oyonnax (Ain), où les spécialistes de l’automobile maîtrisent les fontes de plastique. Pour les sangles, la start-up s’inspire des coutures pour le matériel militaire, mise en œuvre, ici, par des fournisseurs de Decathlon. Les puces RFID viennent des États-Unis. La start-up prévoit un premier pilote en 2014 pour Total. Des négociations sont également en cours avec le fabricant de tubes argentin Tenaris. Fondée en 2010, la société toulousaine compte déjà quatre associés dont un implanté à Bogota, un autre à Jakarta. "Mais dès que nécessaire, nous sommes prêts à aller vers Pau, la ville française du pétrole, ou vers Aberdeen, en Écosse", explique le directeur général et cofondateur, Alexis Drouin, qui entend bien faire de sa technologie un standard international. 

Ludovic Dupin

L’opportunité

La traçabilité des équipements pétroliers. Le suivi de certaines pièces, de la sortie de l’usine au forage, est un enjeu croissant pour l’industrie pétrolière.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media