Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Prince du smartphone, Xiaomi lorgnerait sur le royaume des ordinateurs portables

Vu ailleurs Selon l'agence Bloomberg, le fabricant chinois de smartphones chinois Xiaomi pourrait diversifier ses activités début 2016 : il prépare son premier modèle de PC portable.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Prince du smartphone, Xiaomi lorgnerait sur le royaume des ordinateurs portables
Prince du smartphone, Xiaomi lorgnerait sur le royaume des ordinateurs portables © Sylvain Arnulf - L'Usine Digitale

Alors que le marché chinois du smartphone est saturé, que celui du PC, au niveau mondial, décline, Xiaomi opère un choix stratégique audacieux : il a l'intention de lancer une gamme d'ordinateurs portables. C'est l'agence Bloomberg qui l'affirme. Son premier modèle pourrait être commercialisé au premier trimestre 2016.

 

Toujours selon Bloomberg, c'est Samsung qui pourrait fournir à Xiaomi les composants-clés du futur modèle, notamment les puces de mémoire et l'écran. La division composants du géant coréen fournit déjà ses principaux concurrents.

 

A contre-courant

On ignore cependant sur quel système d'exploitation tournerait l'appareil, et son positionnement tarifaire.  Xiaomi se place habituellement plutôt en entrée / milieu de gamme, avec un bon rapport qualité / prix / services. Mais le segment des ultrabooks d'entrée de gamme est plutôt surchargé (comme pour les smartphones) et le Chinois pourrait avoir du mal à se démarquer.

 

Il est intéressant de noter que Xiaomi effectue le chemin inverse de celui de son compatriote Lenovo (numéro 1 du marché des notebooks) : ce dernier est parti de son cœur de métier, le PC, pour aller vers le marché des smartphones, à travers le rachat de Motorola.

 

un pari audacieux

Pour Xiaomi, il s'agirait d'une diversification majeure. Depuis sa création il y a quatre ans, le chinois s'est concentré sur les smartphones, avec succès. Il a aussi commercialisé une smart TV à ses débuts et, plus récemment, un bracelet connecté (Mi Band), un casque audio, une caméra d'action (Yi). Le dragon chinois des mobiles vint aussi de lancer le développement de ses propres puces pour ses smartphones, au détriment de Qualcomm, pour assurer son indépendance et augmenter ses revenus.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media