Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Prise en main] Accéder à l'écosystème Rift sur Quest avec Oculus Link

L’Oculus Quest pourra bientôt se connecter par câble à un ordinateur sous Windows pour profiter des jeux et applications de l’Oculus Rift. L’Usine Digitale a pu en faire l’essai et cette fonctionnalité s’avère particulièrement impressionnante. Elle renforce la place de l’Oculus Quest en tant que référence du marché VR.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Prise en main] Accéder à l'écosystème Rift sur Quest avec Oculus Link
[Prise en main] Accéder à l'écosystème Rift sur Quest avec Oculus Link

Facebook a annoncé le 25 septembre 2019 une nouvelle fonctionnalité permettant de connecter un casque de réalité virtuelle Oculus Quest à un ordinateur à l’aide d’un câble USB 3.0. Son nom : Oculus Link.

 

Le Quest est un casque autonome, qui embarque sa propre puissance de calcul et peut donc fonctionner par lui-même, sans aucun autre appareil. Il est cependant limité par la puissance de sa puce (Snapdragon 835), et ne peut pas faire tourner les jeux les plus complexes ou chiadés. Oculus Link change la donne. Il suffira dès novembre, date de lancement de cette fonctionnalité, de brancher le Quest à un ordinateur pour lui donner accès à tout l’écosystème Rift. Le Quest sera alors considéré comme un Rift S et aura accès à l’intégralité des contenus PC.

 

Une expérience très convaincante

L’Usine Digitale a pu essayer Oculus Link lors de l’évènement Oculus Connect 6, qui se déroulait à San Francisco, et nous avons été extrêmement impressionnés par la qualité de l’expérience. Nous l’avons testé sur deux jeux différents : Stormland (Insomniac Games) et Asgard’s Wrath (Sanzaru Games). Ces deux titres AAA, qui sortiront respectivement le 10 octobre et le 14 novembre, sont des exclusivités Rift et seront à leur sortie les jeux VR les plus poussés du marché.

 

 

Facebook ne tourne pas autour du pot en faisant tester les jeux les plus ambitieux dont il dispose et qui font partie des raisons qui pousseront les utilisateurs à investir dans un câble compatible (dont le prix devrait avoisiner les 100 euros). Le prototype de câble utilisé lors de l'évènement faisait 5 mètres de long et disposait de deux prises USB type C. La version commerciale pourrait être un peu plus courte. Il sera possible d'utiliser un adaptateur type C vers type A du marché en cas de besoin.

 

Pour aller droit au but : nous n’avons pas remarqué de différence notable entre les jeux sur Quest avec Link et les jeux sur Rift S, et ce malgré notre expertise et nos efforts. Aucune latence au niveau des mouvements de la tête ou des contrôleurs ni aucun artéfact de compression sur l’image, même pour les scènes visuellement riches. A noter cependant que les passages sur lesquels nous avons joués étaient plutôt calmes, sans trop d’action. Cela pourrait changer un peu la donne. Mais il reste indéniable que notre premier aperçu a été très positif.

 

 

Le Rift S devient beaucoup moins attractif à son prix actuel

A tel point qu’il nous semble évident aujourd’hui que Facebook va devoir baisser le prix de l’Oculus Rift S ou le proposer en bundle permanent avec plusieurs jeux pour qu’il reste attractif (Stormland et Asgard’s Wrath seraient justement de bons candidats). La même stratégie pourrait apaisée les acheteurs du Rift S qui se sentiraient lésés (l’impression d’avoir fait le mauvais choix).

 

Le Rift S n’est pas dénué d’avantages par rapport au Quest : un meilleur volume de tracking des contrôleurs, un système d’attache plus confortable à notre sens et une vitesse de rafraîchissement de l’écran un peu plus élevée. Mais ces éléments ne justifient plus un prix équivalent au Quest aujourd’hui, d’autant que ce dernier dispose aussi d’avantages comme le réglage de l’IPD ou plusieurs accessoires (écouteurs, lentilles avec correction visuelle).

 

Facebook a fait preuve d'un certain courage en sortant Oculus Link, car il devait forcément savoir que son produit dédié au PC en pâtirait. Ce casque pourrait conserver une place viable sur le marché à un prix intermédiaire moins élevé. Alors que 2019 touche à sa fin et que les fêtes de fin d’année (période la plus importante pour les ventes de consoles de jeu) se profilent, le statut de produit de référence de l’Oculus Quest ne fait absolument plus aucun doute.

 

Quest est la référence incontestable du marché

Au-delà de ces considérations immédiates, le Quest apparaît plus que jamais comme le véritable successeur du Rift et comme la voie à suivre pour le futur de la réalité virtuelle. Oculus Link lui apporte le meilleur des deux mondes : une utilisation simple et qui ne nécessite aucune préparation, et l’accès à des contenus de haut niveau pour ceux qui le souhaite. Cela inclut évidemment les jeux, mais aussi des applications professionnelles. Lors d’un entretien avec L’Usine Digitale, Maria Fernandez Guajardo, qui dirige la stratégie de Facebook pour le déploiement de la VR en entreprise, nous a confirmé qu’Oculus Link serait supporté par ses équipes.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale