Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Prix PME de la simulation numérique : Principia calcule les fonds marins en temps record

Principia, qui simule les liaisons fond-surface pour les systèmes offshore, a décroché ce 23 juin le prix PME des Trophées de la simulation numérique 2015, organisés par le pôle Teratec et L'Usine Digitale.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Prix PME de la simulation numérique : Principia calcule les fonds marins en temps record
Exemple de simulation de liaisons fond-surface.

La PME Principia, dont le siège se trouve à La Ciotat (Bouches-du-Rhône), se spécialise dans l'ingénierie des systèmes complexes en mer. Elle travaille notamment pour l'industrie pétrolière dans le cadre d'activités d'exploration et de production de pétrole ou de gaz.

 

Au cœur de cette activité se trouvent les systèmes de liaisons fond-surface, qui sont déterminants à la fois pour le maintien et la stabilisation des structures flottantes, pour le transport du pétrole brut ou du gaz et pour le transfert d'informations du contrôle/commande entre les différents composants du champ.

 

un besoin plus important en puissance de calcul

 

Principia analyse traditionnellement ces liaisons grâce à son logiciel Deeplines, mais l'augmentation de la complexité des paramètres à prendre en compte dans ces calculs (états de la mer, configurations diverses des systèmes, situations d'exploitation différentes) rallonge le temps de calcul jusqu'à le rendre rédhibitoire dans la phase de conception.

 

Pour y remédier, la PME s'est lancé il y a 18 mois dans un projet d'adaptaton de Deeplines en une version pour superordinateurs, Deeplines HPC. Développé avec l’aide d’experts d'INRIA/Sophia-Antipolis et en collaboration avec Bull, cette version permet de ramener les temps de calculs à seulement 6 jours alors qu'ils peuvent prendre jusqu'à 2 mois sur un serveur 32 cœurs classique. "Mais notre objectif est de descendre à deux jours. On espère l'atteindre d'ici fin 2015", explique Michel Rochon, directeur général adjoint de Principia.

 

La souplesse du SaaS

 

Un gain de temps qui a pour effet immédiat de replacer ces calculs dans le processus de conception, permettant d'optimiser les différentes solutions et d'aboutir à des systèmes plus fiables et plus performants. "Il n'y a plus de doute, plus de limitations sur ce que l'on étudie, cela revient dans le modèle standard," commente Michel Rochon.

 

Une solution que Principia propose via une nouvelle offre, sous forme de Software as a Service (SaaS). Disponible via un accès internet sécurité. "Nous aurions pu diffuser cette solution HPC chez nos gros clients, mais c'était limitant pour eux. Le SaaS est beaucoup plus souple et permet de n'acheter que le temps de calcul intensif nécessaire," détaille Michel Rochon.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale