ProtectUrHeart dévoile à Nice son concept de laboratoire connecté à ciel ouvert

A l’occasion du marathon Nice Cannes,  ProtectUrHeart a présenté son projet de prévention des maladies cardio-vasculaires via l’utilisation des nouvelles technologies.

Partager
ProtectUrHeart dévoile à Nice son concept de laboratoire connecté à ciel ouvert

Le consortium européen ProtectUrHeart regroupant start-up, sociétés savantes, associations de patients, médecins, hôpitaux et villes, a inauguré un laboratoire connecté à ciel ouvert destiné à améliorer la prévention et l’évaluation des maladies cardio-vasculaires. Ce "living lab" a vocation à être déployé à l’occasion d’évènements sportifs : ce fut le cas au marathon de Nice Cannes du 10 au 13 novembre. Parmi les sociétés impliquées figurent Sanofi, Evalrisk, portail internet grand public, Viseo, application des expertises du digital, Bepatient, plateforme e-sante, et Adkimist, marketing comportemental,

Près de 400 Français meurent chaque jour d’une maladie du cœur, c'est la première cause de décès dans les pays industrialisés. "La maladie cardiovasculaire fait de moins en moins peur parce qu’elle est mieux prise en charge. Notre projet vise à sensibiliser le public avec un outil simple via les nouvelles technologies de communication", explique Eva Piccon, co-créatrice du projet ProtectUrHeart et CEO de l’agence Adkimist.

adopter de meilleures habitudes

Financé par l’Europe à hauteur de 400 000 euros et soutenu par Eurobiomed Pôle de compétitivité santé du sud de la France, ce laboratoire connecté à ciel ouvert s'implantera dès 2017 dans les principales capitales européennes, avec le soutien de l’European Institute of Technology Health. L’objectif est d'inciter les habitants à mesurer leurs habitudes de vie, à l'aide de leurs smartphones et d'objets connectés, pour les inciter à adopter de meilleures pratiques pour protéger leur système cardio-vasculaire. "Il s’agit de sensibiliser et responsabiliser les citoyens en leur proposant d'évaluer et de mesurer leurs habitudes de vie, à l’aide d’outils digitaux simples, pour protéger leur système cardio-vasculaire au quotidien", précise le professeur Pierre Dellamonica, CEO d’Evalrisk et président du comité scientifique de ProtectUrHeart.

L'étude à grande échelle va permettre de recueillir des données anonymisées afin d'inspirer de nouveaux outils de prévention.

Nice mise sur la e-santé

Nice soutient le projet car la ville s’est engagée à promouvoir la santé connectée, filière à fort potentiel de croissance et d’emplois. Il y a un an la ville a ouvert le 27 Delvalle, une pépinière de start-ups travaillant sur la santé connectée, un appartement d’expérimentation des nouveaux objets connectés, le siège du CIU santé et le siège de France Silver Eco y sont notamment installés, pour favoriser l’innovation comme outil de prévention et d’accompagnement de la perte d’autonomie.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS